Le PDG d'Uber affirme que les prix des covoiturages chuteraient d'ici la fin de 2021 alors que davantage de conducteurs reprennent le travail

Uber a été gravement touché par la pandémie en 2020, et l’entreprise a souffert de coûts de déplacement élevés et de longs délais d’attente. Les choses devraient s’améliorer, car Dara Khosrowshahi, PDG de la société de covoiturage, a déclaré que la société se remettait actuellement.

Étant donné que de plus en plus de conducteurs retournent au travail, l’ajustement prendra effet d’ici la fin de l’année, selon CNBC. En conséquence, le problème de l’offre et de la demande sera résolu. Au cours de l’interview de Squawk Box, Khosrowshahi a déclaré que l’entreprise avait réalisé très tôt qu’elle devait embaucher des chauffeurs supplémentaires.

Au deuxième trimestre 2021, ils se sont concentrés sur l’offre, notamment aux États-Unis, pour relancer et élargir sa base de conducteurs. Les résultats de leurs actions au deuxième trimestre de l’année se font déjà sentir. Selon le PDG, les prix seront réduits d’ici la fin de l’année et la variété des services Uber accessibles augmentera.

Uber a dépensé des millions de dollars en 2020 pour encourager les conducteurs à rejoindre sa plate-forme, car la demande pour le service s’est avérée plus difficile à surveiller.

COVID-19 a poussé certains conducteurs à quitter la plate-forme, tandis que d’autres ont suspendu les services avant le verrouillage. D’autres chauffeurs sont passés à la livraison de nourriture et y sont restés. L’indemnité de chômage prolongée du gouvernement a pu répondre à certaines des exigences des conducteurs. Les chauffeurs, quant à eux, se préparent à reprendre le travail maintenant que cela a été progressivement supprimé.

Malgré le lent équilibre entre l’offre et la demande, selon Khosrowshahi, Uber n’est toujours pas là où il devrait être. En novembre, la firme fournira une mise à jour sur les numéros de conducteur.

La société a révisé ses prévisions financières et a déclaré qu’elle prévoyait de réaliser son premier bénéfice ajusté avant la fin du troisième trimestre de cette année.

Selon The Baltimore Post, Uber s’attend à ce que son EBITDA ajusté, ou bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement, se situe entre 25 et 25 millions de dollars.

L’entreprise a affirmé qu’elle s’attend à ce que l’EBITDA ajusté pour le troisième trimestre de l’année soit nettement supérieur à une perte de 100 millions de dollars.

La société a également déclaré que sur une base d’EBITDA ajusté, elle s’attend à réaliser un bénéfice au quatrième trimestre. Uber s’attend également à 23,2 milliards de dollars de réservations brutes pour le deuxième trimestre de l’année, contre 24 millions de dollars prévus lors de l’appel des résultats.

Pour maintenir ses chauffeurs tout au long de l’épidémie, la société de covoiturage a offert des incitations en espèces à ses chauffeurs en 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *