Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Feux croisés avec Laurent Heynemann
 le 31.10.2011 à 22 h 14 - mis à jour le 02.11.2011 à 08 h 14 Réagir : Partager :        
 

La municipalité de Penmarc'h organise, en collaboration avec le Goëland Masqué, le deuxième festival Feux Croisés. Ce week end hommage au polar se déroulera du 4 au 6 novembre au cinéma Eckmühl de Kérity.

Prendre son temps pour revisiter des films 20 ou 30 ans après leurs réalisations pour voir si ils nous parlent encore est un des objectif de ce festival explique Roger Hélias, en charge de la programmation.

Ancré au 4ème trimestre, ce festival a aussi pour but de faire vivre le cinéma hors saison et de permettre au public de rencontrer des réalisateurs. Après Yves Boisset pour la première édition, c'est Laurent Heynemann, son assistant à ses débuts, qui est l'invité cette année.
Présents lors des projections et débats d'après films, Laurent Heyneman répondra aux questions du public.

Laurent Heyneman est, dans un premier temps assistant d’Yves Boisset et de Bertrand Tavernier avant de passer à la réalisation en 1976 avec «La Question» (film programmé dimanche). Ce premier film donne le ton d’une carrière inscrite dans des sujets politiques, sociaux et culturels : le monde des courses hippiques, «Le mors aux dents» (1979), celui des milieux littéraires (en s’inspirant de l’histoire de Romain GARY), «Faux et usage de faux» (1990), ou encore les procédures d’expulsion des clandestins, «Un aller simple» (2001). Avec «Stella » (1983), «La mort n’oublie personne» (d’après Didier DAENINCKX (2009), (présenté samedi après-midi) et «Il faut tuer Birgit Haas» (projeté samedi soir) sont évoquées les difficultés de l’engagement dans des contextes historiques difficiles : la France de 1944 et l’Allemagne du terrorisme des années 70. Dernière source d’inspiration, la littérature noire avec «Les mois d’avril sont meurtriers» (1987), (en ouverture vendredi). Dès le début des années 80, Laurent HEYNEMANN réalise de nombreux téléfilms adaptant SIMENON, DAENINCKX ou Guy DE MAUPASSANT («L’assassin» très récemment
diffusé sur France 2). Des oeuvres aussi fortes qu’ « Un homme d’honneur » sur Pierre BÉRÉGOVOY, « Accusé Mendès France » ou « René Bousquet » traduisent toujours son souci d’explorer les faces cachées de notre histoire.

Laurent HEYNEMANN a toujours associé à son activité artistique une réflexion et un engagement pour le cinéma et l’audiovisuel. Il a toujours été un ardent défenseur de la diversité culturelle.

Programmation du week-end
Vendreedi 04/11
> 18H30 : Inauguration par la municipalité
Salle Cap Caval en présence de Laurent HEYNEMANN - Ouvert à tous
> 20H30 : «Les mois d’avril sont meurtriers» (1987) - Projection suivie d’un débat animé par Christian SPARFEL
Samedi 05/11
> 17H00 : «La mort n’oublie personne» (2009) - Projection suivie d’un débat animé par Roger HÉLIAS
> 21H00 : «Il faut tuer Birgit Haas» (1981) - Projection suivie d’un débat animé par Christian SPARFEL
Dimanche 06/11
> 14H00 : «La Question» (1977) - Projection suivie d’un débat animé par Roger HÉLIAS

Tarif unique : 4 € / séance

 le 31.10.2011 à 22 h 14 - mis à jour le 02.11.2011 à 08 h 14 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.