Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 A la découverte du peuple des vasières
 le 05.02.2012 à 20 h 55 - mis à jour le 05.02.2012 à 21 h 02 Réagir : Partager :        
 

Les trois associations Bretagne Vivante « Pays bigouden », Sauvegarde du Littoral du Guilvinec et Sur un air de terre signataires de la lettre ouverte au président du SIVU "Port de Treffiagat-Le Guilvinec" viennent de se regrouper en un collectif dénommé « Au nom du Ster » et ont mis en place un programme d'animations à Tréffiagat du 2 au 5 février dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides.

Ce dimanche, une animation intitulée « le peuple des vasières » était proposée avec comme objectif la découverte et la sensibilisation d'un milieu souvent méconnu.
La vasière est un milieu riche en nutriments, notamment pour les alvins explique Michel Cossec, membre de Bretagne Vivante.
Selon lui, le passage de l'alvin à l'adulte se passe pour parties dans ces zones de vasières, milieu qu'il considère aujourd'hui comme indispensable pour le repeuplement des zones de pêches.
Ce militant de l’association Bretagne Vivante estime entre 80 et 85% le nombre d'espèces de poisson dites "nobles" qui se développent dans ces zones relativement protégées et riches en apports alimentaires avant d'affronter l'espace côtier et l'océan.

Alors qu’un projet mené par les communes du Guilvinec et de Tréffiagat prévoir la création d’un port de plaisance de 500 places à cette endroit, le collectif milite de son côté pour le maintien de cette vasière.
Entre développement économique et touristique, et préservation de l'environnement, ces deux idéologies trouveront-elles un terrain d'entente ? Il y a peu de chance que ce soit sur celui de la vasière...

 

 le 05.02.2012 à 20 h 55 - mis à jour le 05.02.2012 à 21 h 02 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.