Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Un débat passionnel sur l'arrière-port
 le 26.01.2013 à 20 h 13 - mis à jour le 27.01.2013 à 21 h 04 Réagir : Partager :        
 

Vendredi 25 janvier, le collectif 'Au nom du Ster' avait organisé un débat public au Manoir de Kergoz au Gulvinec. Pour ce premier débat sur le projet de port de plaisance de Guilvinec-Tréffiagat, les maires des deux communes concernées, une spécialiste des ports de plaisance et de leurs impacts, et un biologiste marin avaient répondus présents à l'invitation du collectif.

Dès 20h30, il n'y avait plus une chaise de libre, une centaine de personnes ont participé pendant près de 2 heures et demi à ce débat public.
Les maires des deux communes qui portent le projet ont principalement axé leurs motivations sur le développement de l'économie locale.

Au vu du jeu des questions réponses, on bien pu se rendre compte comment le débat était passionnel entre porteurs du projet, protecteur des milieux naturels, ceux qui sont attachés au pont de Tréffiagat, ceux qui souhaitent du développement économique, ceux qui craignent un bouleversement de la donne sociale dans le secteur, ceux qui se posent la question de l'utilisation des fonds publics ...

« Le département donne aujourd’hui la priorité à la pêche » a expliqué Raynald Tanter, Conseiller Général, en précisant que « d'autres usages pouvaient néanmoins être développé ». « Dans l'état actuel, le département (aujourd'hui membre du comité de pilotage de ce projet ndlr) ne pouvait pas dire on ne vous laisse pas faire ». « Si les aspects réglementaires ne sont pas vérifiés, le département ne s'engagera pas dans ce projet » a aussi précisé le Conseiller Général.

A noter, l'absence de représentants du milieu de la pêche, pourtant le collectif avait invité le comité départemental. Dans cette soirée, les biologistes ont pourtant insisté sur la particularité de l'arrière-port qui constitue aujourd'hui un milieu favorable pour la reproduction de nombreuses espèces halieutiques… pêchées au large par les professionnels.

Davis Chevrier, Maire de Tréffiagat-Léchiagat, a salué l'initiative du collectif, la qualité du débat et des intervenants. Il promet d'autres réunions avec d'autres questions et d'autres réponses à apporter.
Le collectif 'Au nom du Ster' a jugé la soirée intéressante et tonique. Alain Thomas regrette néanmoins que « l'écologie soit une nouvelle fois la cinquième roue de la charrette ». Outre l'aspect écologique qui lui tient à coeur, Alain Thomas craint que le secteur du Guilvinec glisse d'une économie primaire (la pêche) vers une économie tertiaire de loisirs (la plaisance).

 le 26.01.2013 à 20 h 13 - mis à jour le 27.01.2013 à 21 h 04 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Une marche de soutien au Malamok. Parenthèse poétique au Malamok. Un dispositif pour sensibiliser au breton. Neige d'écume et blanc manteau à St Gué. Quand les ados se découvrent dans la tornade.
 Les + consultés sur l'ensemble des sites
E. Macron en tête presque partout
En pays bigouden, tous les résultats, commune par commune, sont désormais connus. Particularité, Marine Le Pen ....
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  « Nous commençons à être bien connu. »
        3  Article  :  1 000 foyers alimentés grâce au vent.
        4  Article  :  L'opération escargot n'est pas autorisée.
        5  Article  :  Une marche de soutien au Malamok.
        6  Article  :  Parenthèse poétique au Malamok.