Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 La plaisance fait salle comble
 le 09.03.2013 à 19 h 29 - mis à jour le 11.03.2013 à 08 h 34 Réagir : Partager :        
 

Environ 300 personnes étaient réunies vendredi 8 mars au CLC du Guilvinec pour assister à la présentation du projet de port de plaisance. Une réunion d'information organisée par le Sivu Tréffiagat-Le Guilvinec qui porte ce projet.

Pourquoi un tel projet ? Les élus souhaitent diversifier les activités existantes dans un territoire dépendant exclusivement de la pêche. « On arrive à attirer les touristes chez nous, il faut arriver à les garder » a aussi argumenté Jean-Luc Tanneau, le nouveau maire du Guilvinec. Le projet prévoit la création de 380 places supplémentaires.
Lors de la présentation, Arnaud Ricard, l’ingénieur recruté par le SIVU, a mis en avant les retombées d’un tel projet. Elles seraient de trois types :
- retombées directes (exploitation portuaires, développement de la filière nautique)
- retombées indirectes ( dépenses des plaisanciers en escale, dépenses des plaisanciers résidents et non résidents),
- retombées induites(animation urbaine, valorisation des communes, attraction de nouvelles populations(annuelles, résidents secondaires) attirées par la disponibilité des places de port)

L'annonce de ce projet aurait déjà remplie le carnet de réservation de la zone d’activité de Toul Car Bras.

Concernant le foncier, les maires des deux communes se sont engagées à maitriser le foncier par la création de lotissements communaux. Maîtriser le prix de l'immobilier devrait être moins simple.
Le Guilvinec compte déjà un tiers de résidences secondaires. Un tel projet n'aura t il pas comme première conséquence d'accentuer ce phénomène ?
Impôts locaux : David Chevrier a rappelé que la volonté des deux communes n'est pas de s'endetter et que l’objectif est aussi ne pas augmenter les impôts locaux. Des partenaires publics ou privés sont attendus.

Le coût du projet : 20 millions d'euros dont plus de 9 pour la partie dragage et terrassement. 250 000 m3 sont à extraire : les 80 000m3 de sable et les 27 000m3 de liment devraient être déposés en arrière des dunes de Tréffiagat. Concernant les 130 000 m3 de cailloux, des solutions sont à l'étude pour une réutilisation sur place. Mais cela ne sera pas le cas pour la totalité.

L'interdiction de rentrer (ou de sortir du port) entre 16h30 et 18h30 a été rappelé. La priorité est à ceux qui travaillent a précisé David Chevrier, Maire de Tréffiagat

Le calendrier : les études continuent. Fin 2013, le Conseil général déposera le dossier au niveau des services de l'état pour instruction. 150 000 euros ont déjà été dépensés en études, 484 000 euros d'études sont encore programmées. 433 000 euros ont été subventionnées en ce sens. « Des études qui coûtent chères » reconnaît David Chevrier, « mais le projet est très important aussi. Notre volonté est de faire avancer l'économie locale ».
Les travaux dureront 2 ans. Si rien vraiment défini, il a été évoqué la période 2016-2017.

Pêche ou plaisance ?
« Il aurait mieux valu construire des bateaux de pêche, mais comme nous ne pouvons pas faire du neuf, il faut, pour le moment, essayer de faire autre chose » s’est exprimé René Pierre Chever, secrétaire du comité départemental des pêches basé désormais à Ergué Gabéric. Le comité n'est pas opposé au projet dans la mesure où les porteurs du projet se sont engagés à ne pas claper un seul m3 en mer et maintenir la priorité à ceux qui rentrent de pêche. Concernant la zone humide qui sera détruite dans l’arrière port, René Pierre Chever pense qu’il y a de multiples zones humides qui pourraient être réhabilités entre le Guilvinec et Penmarc’h.

Au final, une réunion instructive, mais bien moins passionnelle que celle organisée le 25 janvier 2013 par le collectif « Au nom du Ster » opposé à ce projet.

Pour tout connaître sur ce projet : http://projetplaisancetgv.files.wordpress.com/2013/03/programme.pdf
Le site du projet : http://projetplaisancetgv.wordpress.com/

 

 
Cliquer sur les photos pour les agrandir ...
     
 
 le 09.03.2013 à 19 h 29 - mis à jour le 11.03.2013 à 08 h 34 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.