Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Sensibilisation au gaspillage alimentaire
 le 02.04.2013 à 19 h 56 Réagir : Partager :        
 

Une douzaine de personnes ont participé, à Kerist, dans les locaux de la Communauté de communes du pays bigouden sud (CCPBS), à un atelier de sensibilisation au gaspillage alimentaire. Charlotte, animatrice diététicienne à l'association Aux goûts du jour, a distillé, tout au long de la matinée, de nombreux conseills pour apprendre à cuisiner avec ses restes.

Au programme : confection d'une quiche aux restes, d'une soupe de lentilles corail, d'une galette de viande et d'un pudding.

Qu'est-ce que le gaspillage alimentaire ?
C’est le fait de devoir éliminer comme "déchets", des denrées alimentaires préparées ou non, qui n’ont pu être consommées parce que périmées, en excès ou incomplètement valorisées. Chacun peut donc contribuer à sa diminution. Le gaspillage alimentaire est présent tout au long de la chaîne de production, de distribution et de consommation ; du champ à la fourchette.

Les enjeux du gaspillage alimentaire
Le gaspillage alimentaire recouvre des enjeux sociaux, environnementaux et économiques étroitement liés.
Enjeux environnementaux : notre alimentation génère aujourd’hui 20% du total des émissions quotidiennes de gaz à effet de serre en France. Ainsi un repas équivaut en moyenne à 3 kg de gaz à effet de serre. Notre alimentation est également fortement consommatrice en eau. 1 000 litres d’eau sont par exemple nécessaires pour produire 1 kg de farine et 16 000 litres d’eau pour produire 1 kg de viande rouge.
Le gaspillage alimentaire génère des déchets qu'il faut collecter et traiter.
Enjeux sociaux : un quart de la nourriture produite sur la planète est jetée sans être consommée. En France, selon les chiffres de la Fédération française des banques alimentaires, plus de 92 000 tonnes de produits alimentaires ont bénéficié en 2009 à environ 740 000 personnes dont 46 400 tonnes qui ont ainsi échappé à la destruction. Mais au total ce sont 3,3 millions de personnes en 2009 qui ont eu recours à une aide alimentaire.
Enjeux économiques : on jetterait chaque année l’équivalent de 400 € de nourriture par ménage (foyer de 4 personnes).
 

 le 02.04.2013 à 19 h 56 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.