Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « Kerganet n'est pas une lubie ! »
 le 30.04.2013 à 18 h 15 Réagir : Partager :        
 

Les élus de Pont-l'Abbé craignent qu'un futur projet commercial à Kerganet mette, d’une part, en péril les commerces de leur centre ville et provoque, d’autre part, l'engorgement de la rocade -dite de Pont-l’Abbé- déjà saturée à certaines périodes de l'année.
Interrogé sur ces deux points, le maire de Plonéour-Lanvern répond avec détermination.

En effet, Michel Canévet estime qu'il est important que le territoire bigouden soit doté d'équipements utiles pour la population locale et ainsi éviter l'évasion vers Quimper. Le premier magistrat de Plonéour ne pense pas qu’un nouveau projet commercial à Kerganet pourrait déséquilibrer le paysage commercial du pays bigouden, mais qu’au contraire, cela développerait la libre concurrence et offrirait un choix plus large.

Concernant le sujet de la rocade l’élu de Plonéour s’interroge : « Faut-il considérer que plus rien ne doit être fait, parce que cela pourrait engorger la rocade dite de Pont-l’Abbé ? ». Selon lui, des aménagements sont possibles pour améliorer la fluidité du trafic.

Quant au manque de concertation que lui reprochent les élus de Pont-l’Abbé, Michel Canévet regrette, de son côté, ne pas avoir reçu de réponses, malgré les nombreuses relances faites à la municipalité actuelle. Avec la précédente équipe municipale, celle de Thierry Mavic, Michel Canévet rapporte qu’une étude conjointe avait été engagée pour des actions concertées.

Toujours dans le registre de la concertation, Michel Canévet explique que, depuis plus de 4 ans, des discussions ont lieu au sein du Sioca pour élaborer le schéma de Cohérence Territoriale, qui comprend notamment un volet commercial. Et « l’aménagement de Kerganet en Zone d’Aménagement Commercial ne résulte pas d’une lubie de Plonéour Lanvern », mais constitue le résultat d'une étude menée à l'échelle de la Cornouaille », détaille le maire de Plonéour.

Enfin, Michel Canévet se dit ouvert à la concertation, au dialogue, mais lui et son équipe municipale pensent qu'il faut agir pour le développement du territoire.

 le 30.04.2013 à 18 h 15 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.