Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Le risque zéro n'existe pas !
 le 06.05.2013 à 18 h 28 - mis à jour le 16.08.2013 à 22 h 30 Réagir : Partager :        
 

Dimanche 6 mai, un tir de missile balistique M51 a été effectué au large de Penmarc’h à partir du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) « Le Vigilant », depuis la baie d’Audierne. Le tir s’est soldé par un échec : le missile, qui ne contenait pas de charge nucléaire, a été détruit peu après son décollage, au-dessus de l’océan, dans une zone interdite pour la circonstance à la navigation maritime et à la circulation aérienne. Ce nouveau missile d’une porté de 8000 km coûterait, selon le site techno-science.net, 120 millions l’unité.

Avant l’échec de ce tir, le mouvement de la paix avait lancé un appel à un rassemblement de protestation au pied du phare de Penmarc’h ce lundi 6 mai.
Devant une soixantaine de personnes, Roland Nivet, responsable du mouvement, a tout d’abord dénoncé le manque de débat sur la loi de programmation militaire. Il regrette et juge inadmissible qu’en pleine crise, l’assemblée nationale ait voté cette loi qui concerne 250 à 280 milliards sur 6 ans.

D’autre part, le M51 est, selon lui, l’expression la plus aboutie de la violation du traité de non-prolifération nucléaire signé par la France. En vertu de l’article 6, la France s’engage à éliminer les armes nucléaires.
Pourtant, lors des 30 dernières années, la France a modernisé tout son armement nucléaire rapporte le militant.

Roland Nivet estime encore que l’échec de ce tir du M51 n’est pas anodin : cela démontre que le risque zéro n’existe pas. Le M51 devrait contenir l’équivalent de 800 fois la capacité d’Hiroshima. Pour atteindre le risque zéro, il préconise le zéro arme nucléaire.

Enfin Roland Nivet a salué le courage de Paul Quilés, ancien ministre socialiste qui a occupé le poste de Ministre de la Défense. Ce dernier a changé d’opinion et prône, à travers deux ouvrages, pour l’élimination des armes nucléaires qu’il juge, selon Roland Nivet, illégales au niveau du droit international, coûteuses, militairement inutiles et éthiquement inadmissibles.

Un nouveau rassemblement est programmé le dimanche 9 juin à Crozon dans le cadre du « Festival Debout tout le monde pour la justice, la paix et le désarmement nucléaire ».
 


Le Front De Gauche du Pays Bigouden, qui a participé à ce rassemblement, dénonce, dans un communiqué, la dangerosité totale d'un tel tir, le gaspillage éhonté de l'argent public pour des engins de mort, une insulte ainsi faite à toute la population qui subit la politique d'austérité depuis tant d'années.
Le Front De Gauche prône la dénucléarisation et le désarmement multilatéral et contrôlé de tous les types d'armement. Il invite toute la population et les élus du Pays Bigouden à manifester, sous toutes les formes, leur opposition à cette politique nuisible de l'armement nucléaire.
Le Front De Gauche appelle à manifester le 9 juin à Crozon, de 10h à 18h, face à la base de sous-marins nucléaires de l'Ile Longue.
 

 le 06.05.2013 à 18 h 28 - mis à jour le 16.08.2013 à 22 h 30 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.