Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « Les déchèteries : pas des libres services »
 le 13.11.2013 à 19 h 38 Réagir : Partager :        
 

Comme beaucoup de déchèteries, celles du Pays bigouden Sud ne sont pas épargnées par les effractions et les vols. Les contrevenants s'introduisent dans l'enceinte des déchèteries après la fermeture afin de dérober des matériaux. Les cibles de vols sont principalement les métaux dont les cours ont augmenté ces dernières années. Les élus de la Communauté de communes du pays bigouden sud(CCPBS) rappellent que cette pratique est formellement interdite et que tout contrevenant s’expose à des sanctions pouvant varier de la simple amende à des peines de prison ferme.

La CCPBS dispose d'un réseau de trois déchèteries : Lézinadou à Plomeur, Quélarn à Plobannalec-Lesconil et Kerbénoen à Combrit.
Tout ce qui est déposé en déchèterie devient la propriété de la Communauté de communes du Pays bigouden Sud. Les déchets collectés sont destinés à être triés, recyclés, transformés. La valorisation de ces déchets rapporte de l'argent à la collectivité et contribue au financement du service déchets. La vente de matériaux a représenté 150 000 € en 2012.

Voler peut coûter cher
Trois personnes ont été interpellées en octobre dans la déchèterie de Plobannalec-Lesconil par la Gendarmerie. Deux d'entre elles ont reçu un simple rappel à la Loi, mais la troisième personne sera présentée devant le Tribunal en janvier.

Modernisation des déchèteries
En 2014, la CCPBS procédera à la modernisation des déchèteries. Des dispositifs supplémentaires seront mise en place pour les sécuriser.

 le 13.11.2013 à 19 h 38 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.