Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 4 000 enfants à Plonéour
 le 19.05.2014 à 08 h 56 Réagir : Partager :        
 

Du 12 au 23 mai, la direction de l'enseignement catholique du Finistère organise le rassemblement « Oé » sur l'espace Raphalen à Plonéour-Lanvern. Il s'agit d'un rassemblement d'élèves du cycle 3 (CE2-CM1-CM2) de toutes les écoles catholiques du Finistère Sud. Chaque jour, sur 8 journées, sont accueillis 500 élèves soit  4 000 élèves sur la quinzaine.

Le but de ces journées est de faire se rencontrer les élèves et de leur proposer multiples temps d'activités : chant, art plastique, EPS... sur le thème du cirque et du voyage. Partenaire de l'enseignement catholique, le chapiteau du cirque Alexandro Klising est installé le temps d'une quinzaine sur le site de la Halle Raphalen.

Vendredi 16, ce sont les écoles bigoudènes qui ont envahi le site : les enfants des écoles de Loctudy (St Tudy), Plonéour-Lanvern (Notre Dame de Bon Secours), Plobannalec (St Joseph), Penmarc'h (St Joseph), Pont-l'Abbé (Carmes), Plomeur (Notre Dame de Tréminou).
« Offrir un moment de rencontre à tous les enfants du cycle 3 pour qu’ils vivent des choses fortes ensemble est l'objectif » explique Anne Cariou, enseignante à Plobannalec. « 500 enfants ensemble, c'est une ambiance différente. Je n'aurais pas pu recréer toute seule une telle ambiance. Regardez les enfants ».

Outre les activités récréatives, les enfants participent également à des ateliers de sensibilisation au handicap : trois animations sont proposées pour trois handicaps différents (basket fauteuil pour le handicap léger, sarbacane pour le handicap physique lourd et des parcours de déficience visuelle).

Cette journée, d'un coût de 8 euros par enfant, est financée par les parents.

 
 le 19.05.2014 à 08 h 56 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.