Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Les noms de bateaux bigoudens
 le 17.07.2014 à 21 h 36 - mis à jour le 18.07.2014 à 12 h 06 Réagir : Partager :        
 

Originaire du Guilvinec, Claude Péron vient de publier aux éditions Emgleo Breiz un ouvrage sur les noms de bateaux bigoudens. Fils et petit-fils d'inscrits maritimes, l'auteur a bénéficié d'un accès aux archives maritimes situées à Brest. Ses premières recherches ont concerné le bateau de Jean-Marie Péron, son grand père. Ce dernier, de petite taille, était surnommé Pirn Bihan, et c'est le nom qu'il donnera à son premier bateau en 1925.

Et de consultation en consultation aux archives maritimes, souvent pour les autres, Claude Péron finit par rechercher les publications ou mémoires d'étudiants sur les bateaux uniquement en breton. Trouvant peu de choses sur le sujet, il décide de se lancer dans l’écriture d’un ouvrage sur le sujet.
Sur les 10 000 bateaux immatriculés dans le quartier maritime du Guilvinec depuis 1950, 1 100 se distinguent par un nom unique en breton. Et Claude Péron a alors fait le choix de classer ces noms de bateaux en 15 thématiques (famille, sacré, géographie,...) et cela sur 5 périodes distinctes.

L'ethnologue des bateaux bigoudens a alors, à partir de ces données, tenté d'analyser et d'expliquer certaines évolutions. L'ouvrage explique par exemple pourquoi avant 1900 près d'un quart des noms de bateaux avait un lien avec le sacré, et qu'entre 1900 et 1919, ils ne représentaient plus qu'un bateau sur vingt.

L'auteur a aussi constaté, que depuis 1968, près d'un bateau sur trois portait un nom toponimique contre un sur neuf avant 1900. Pour Claude Péron, cela s'inscrit dans « un mouvement général où l'attachement au territoire est beaucoup plus fort » : « le côté identitaire a pris davantage de place dans l'espace public ».

Pour réaliser cet ouvrage de 154 pages, Claude Péron a reçu le soutien de l’historien local Pierre-Jean Berrou, de Michel Le Roy et l'appui des universitaires Jean Le Du et Yves Le Berre. Il a aussi bénéficié de la mémoire des anciens sur les quais bigoudens.

L'ouvrage parle donc des bateaux du quartier maritime du Guilvinec, analyse l'évolution des noms et livre de nombreuses anecdotes sur l'origine des noms de bateaux. Et pour l'auteur, les noms de bateaux sont « le reflet de la façon de vivre et de la mentalité des marins pêcheurs ».

 

Les noms de bateaux bigoudens
Auteur Claude Péron
154 pages - 23,90 euros
Aux éditions Emgleo Breiz

 
 le 17.07.2014 à 21 h 36 - mis à jour le 18.07.2014 à 12 h 06 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.