Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « L'exemplarité en ligne de conduite »
 le 19.09.2014 à 21 h 13 Réagir : Partager :        
 

Dimanche 28 septembre, Michel Canévet pourrait devenir sénateur du Finistère. A la tête d'une liste intitulée « Agir avec et pour les Finistériens », l’actuel maire de Plonéour-Lanvern se présente devant les 2 275 grands électeurs du Finistère. Déjà candidat en 2008, il avait échoué de peu avec 13,8% des suffrages. Aujourd'hui, il estime « avoir gagné en maturité », être à la tête d'une « très bonne liste ». Enfin pour le candidat centriste, « l'élection se déroule à un moment où il y a une défiance de la politique classique » et « le courant centriste que je représente n'a pas été à la tête de l'exécutif depuis très longtemps et peut constituer une alternative crédible des uns et des autres ».

Alors que la classe politique est secouée par une succession d’affaires, le maire de Plonéour-Lanvern prône pour l'honnêteté et l'exemplarité des élus. Dans ce sens, Michel Canévet essaie d'être le plus irréprochable dans sa conduite de tous les jours.

S'il se présente aux sénatoriales, c'est parce qu'il estime « avoir acquis une certaine expérience dans la gestion des collectivités locales » : « le regard que j'ai aujourd'hui peut permettre d'apporter un autre éclairage au parlement ».

En cas de succès, et n'ayant le droit de cumuler plus de trois postes exécutifs, Michel Canévet quitterait son poste de conseiller général. Sa suppléante Jocelyne Plouhinec, maire de Plogastel St Germain, prendrait automatiquement sa place au conseil départemental.
Le dimanche 28 septembre : 2 275 grands électeurs finistériens vont élire 4 sénateurs. Le Sénat, qui comprend 350 membres, sera ainsi renouvelé de moitié à l'issue de ce scrutin.

La liste de Michel Canévet intitulée "Agir avec et pour les Finistériens" est composée de Viviane Godebert, maire de Locmaria Plouzané, de Pascal Goulaouic, maire de Plonéour-Trez, d'Anick Barre, maire de Laz, de Didier Le Duc, 1er adjoint à Scäer et de Aline Chevaucher, maire de Plouenan.

 

 
 le 19.09.2014 à 21 h 13 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (5)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.