Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Départementales : Frédéric Le Loch candidat
 le 17.12.2014 à 21 h 58 - mis à jour le 19.12.2014 à 11 h 19 Réagir : Partager :        
 

Frédéric le Loch est candidat aux élections départementales de mars prochain sur le canton de Pont-l'Abbé. Candidat aux dernières élections municipales, le socialiste avait déclaré être pour le mandat unique. Il explique aujourd'hui avoir fait preuve de sincérité à l’époque, mais s'être rendu compte, depuis son élection comme maire de Plobannalec-Lesconil, « combien le Conseil général était omniprésent dans les politiques du territoire ».

Les conseillers sortants ne se représentant pas (Daniel Couïc et Raynald Tanter), il a donc décidé de s'engager aux côtés d'Annie Caoudal « pour soutenir et prolonger la politique de la majorité de gauche du Conseil général ». « Nous nous inscrivons comme héritier de cette politique menée par Pierre Maille et ses équipes depuis 1998 » précise-t-il même.
Concernant la parité, Frédéric Le Loch estime qu'elle est « une bonne chose (...) mais il ne faut pas que la candidate soit ou un faire valoir ou une suppléante du candidat masculin (…) cela oblige chaque binôme à trouver une complémentarité ».
Au sujet de sa binôme, Annie Caoudal, ancienne première adjointe à Pont'Abbé et actuellement vice-présidente de la CCPBS en charge des solidarités, il dit « apprécier son sérieux et sa rigueur ».

Le redécoupage ? Frédéric Le Loch le regrette : « Le ministère de l'intérieur a fait du critère démographique une priorité, et on s'est retrouvé avec des communes du pays bigouden sud  associées au canton de Plonéour-Lanvern, autrement dit le haut pays bigouden ». Pourtant, rappelle l'élu le Conseil général fait de l'intercommunalité son interlocuteur privilégié. « On fera avec » a alors conclu l’élu.

Le candidat socialiste envisage de mener une campagne de proximité : « nous devons expliquer le rôle du Conseil général », qui est présent, « dans la vie quotidienne des gens au travers de ses politiques ». Frédéric le Loch souhaite surtout dissuader les électeurs de « faire de ce vote un vote sanction contre une politique nationale qui leur déplait ou qu'ils ne comprennent pas ».

Le canton de Pont-l'Abbé comprend les communes suivantes : Pont-l'Abbé, Loctudy, Plobannalec-Lesconil, Tréffiagat, Le Guilvinec et Penmarc'h.
Le binôme composé de Frédéric Le Loch et d'Annie Caoudal(Pont-l'Abbé) a été préféré par les militants socialistes au binôme composé par Yves Canévet(Pont-l'Abbé) et Jocelyne Laurent(Le Guilvinec) : 26 voix contre 12.


En octobre 2013, l’assemblée départementale a émis un avis favorable au redécoupage des cantons, redécoupage élaboré par le ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le président du Conseil général et le Préfet du Finistère.
En 2015, le département du Finistère comptera deux fois moins de cantons (27 au lieu de 54) mais autant d'élus, car chaque canton sera représenté à l’assemblée départementale, dans un souci de parité, par un tandem homme/femme.
Suite au redécoupage des cantons, le pays bigouden passera de 3 cantons actuellement à deux en mars 2015.

 

 
 le 17.12.2014 à 21 h 58 - mis à jour le 19.12.2014 à 11 h 19 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (12)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.