Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Tréffiagat : 20 000m3 pour conforter Léhan
 le 14.01.2015 à 21 h 45 Réagir : Partager :        
 

 Depuis une semaine, d'importants travaux de renforcement ont lieu au niveau de la dune de Léhan à Tréffiagat. « Un point faible s'est créé suite aux tempêtes de l'hiver dernier » explique David Chevrier, maire de la commune. « Ces travaux? d'une durée de 6 à 7 semaines? vont consister en la création d'une digue de protection ».

« Ce ne sont pas des travaux pérennes » précise toutefois l'élu, car « le dossier est assez complexe, il fait intervenir la loi sur l'eau ». Des travaux qui devraient permettre de ne « pas se retrouver à nouveau dans une situation d'extrême urgence cet hiver ».
Si les travaux ne débutent que maintenant, c'est que « nous avons attendu les élections pour entamer les premières discussions » explique le premier magistrat de Tréffiagat. « Dans un premier temps, nous avions envisagé d'extraire du sable de l'arrière-port du Guilvinec, mais du fait de la présence d'une zone humide et des mesures compensatoires qui en découlent, le dossier devenait très complexe et nous avons abandonné cette piste » précise l’élu.

Ensuite, et « en collaboration avec les services de l'Etat », la solution actuellement mise en oeuvre a été retenue. Après avoir respecté « le temps du montage du dossier, des procédures d'appels d'offres et de l'attribution des marchés », l'entreprise Barazer de Gourin, qui a obtenu le marché, a pu débuter les travaux la semaine dernière.

Pour réaliser cette digue de confortement sur environ 200 mètres, 20 000m3 de remblai vont être acheminés. Cela représente l'équivalent de 1500 camions estime David Chevrier. Le remblai sera positionné en arrière dune.
D'un coût de l'ordre de 173 000 euros, l'élu espère jusqu’à 40% d'aides de l'Etat sur le montant total des travaux et entre 10 et 30% de la part du Conseil général. Le reste restant à la charge de la commune.
« Si les tempêtes ne sont pas trop violentes, cela pourra tenir et peut-être tenir plusieurs années » espère l'élu, qui précise que des études vont bientôt être lancées « pour trouver des solutions plus pérennes ».

Dans les prochaines semaines, plusieurs coefficients de marées importants sont attendus. 109 les 22 et 23 janvier, 118 le 20 février et 119 le 21 mars. La dernière grande marée avec ce coefficient s’est produite le 10 mars 1997 et les prochaines auront lieu le 3 mars 2033 et le 14 mars 2051. (Source : http://www.shom.fr)

 
 le 14.01.2015 à 21 h 45 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.