Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Les Bigoudens parmi les meilleurs trieurs !
 le 26.01.2015 à 22 h 24 - mis à jour le 26.01.2015 à 22 h 29 Réagir : Partager :        
 

« Les Bigoudens trient bien et beaucoup, mieux que les Bretons, mieux que les Français, et nous tenons à les féliciter » s'est réjoui Philippe Méhu, vice-président en charge des déchets à la Communauté des communes du pays bigouden sud (CCPBS). L’élu s’appuie sur le dernier rapport de l'organisme Eco-Emballages qui détaille les chiffres du tri en 2013 en pays bigouden sud.

Il en ressort que, par an, chaque Bigouden trie en moyenne 95 kg alors que la moyenne est de 66 kg en Bretagne et de 46 kg en France. Ces 95 kg se décomposent en 67,2 kg de verre et 27.78 kg d’emballages (bouteilles en plastique, cartons d'emballageS vides, boîtes de conserve et canettes).
Comment expliquer ces bonnes notes, comparées à des secteurs qui ont le même type d'habitat et pour lesquelles la moyenne nationale se situe autour de 54 kg par an et par habitant ? « Cela vient du procédé de traitement de l'usine de Lézinadou » avance Arnaud Dubourg, responsable des déchets à l'intercommunalité, qui précise que « la collectivité a toujours travaillé en amont pour inciter les Bigoudens à trier. Aujourd'hui, on récolte les fruits de cette communication ».
Il faut effectivement rappeler que le pays bigouden sud, contrairement à d'autres intercommunalités qui ont choisi d'incinérer leurs déchets, dispose d'une usine qui valorise les ordures ménagères en compost urbain. De nombreuses campagnes de communication, dont beaucoup de porte à porte depuis 1998, ont eu lieu afin de sensibiliser les Bigoudens au tri sélectif.

Un important travail de sensibilisation auprès des classes de CE2 (qui en font la demande) est également réalisé depuis des années par Audrey Bidon, ambassadrice du tri à la CCPBS (ci-contre au côté de Philippe Méhu). Les classes de CM1 ont aussi la possibilité de visiter le centre de tri de Fouesnant, destination de nos sacs jaunes. A ce sujet, le taux de refus à Fouesnant se situe autour de 13%. Il est établi 18 fois par an sur la base d'une trentaine de sacs pris au hasard. « Un très bon chiffre au regard des autres collectivités pour qui le taux de refus avoisine les 25% voire les 40% » indique Audrey Bidon.
A noter toutefois que les principales erreurs des Bigoudens concernent les plastiques. Celle qui est en charge de la sensibilisation au tri sélectif rappelle que les yaourts et les barquettes doivent aller dans les sacs à ordures ménagères.

Dans le pays bigouden sud, 3 474 tonnes d'emballages ont ainsi été collectées en 2013 pour une population INSEE de 36 583 habitants. Dans le détail : le verre avec 2 457 tonnes représente 71%, les cartons 17% avec 583 tonnes, les plastiques 9% avec 312 tonnes et les métaux 4% avec 123 tonnes.
Rapporté à l'échelle d'une famille de 4 personnes, cela représente sur un an un équivalent moyen de 597 bouteilles de verre, 810 boîtes en carton, 646 bouteilles en plastiques et 142 boîtes de conserves.
Et grâce à ce tri, il a pu être fabriqué, indique le rapport d’éco-emballage ( toujours sur la base d'une famille bigoudène de 4 personnes) : 574 bouteilles de 75cl, 240 boites à chaussures, 469 bouteilles en plastiques et 16 boules de pétanques.

Si les Bigoudens sont des bons élèves au niveau du tri sélectif, Philippe Méhu les invite à ne « pas lâcher la vigilance ».

 
 le 26.01.2015 à 22 h 24 - mis à jour le 26.01.2015 à 22 h 29 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (2)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.