Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Roland Jaouen candidat
 le 13.02.2015 à 22 h 46 Réagir : Partager :        
 

Plonéouriste et membre du Front de gauche, Roland Jaouen est candidat aux prochaines élections départementales sur le canton de Plonéour-Lanvern. Agé de 58 ans, marié et père de deux enfants, élu de la minorité à Plonéour-Lanvern, il forme, pour cette élection, un binôme avec Martine Le Nozerth, habitante de Plozévet.
Ancien directeur d’établissement à la Poste, Roland Jaouen est en retraite depuis ses 55 ans. « J'ai laissé la place à plus jeune » précise le candidat qui estime aussi que « s'il y avait de l'emploi, il n'y aurait pas de problème pour payer les retraites ». Pour lutter contre le chômage, il faudrait, selon lui, « développer la formation aux nouvelles technologies et à la recherche ».

Dans cette campagne, le candidat entend « s'opposer à la réforme territoriale » (la suppression des départements en 2020 est à l'étude). Il regrette qu'elle mette notamment en concurrence la métropole brestoise et ses 300 000 habitants et le reste du département. Le candidat en profite aussi dénoncer le nouveau découpage des cantons, « fait démographiquement et sans pertinence » avant de s’interroger: « pourquoi avoir deux élus sur un même canton ? ». Pour autant, Roland Jaouen voit d’un bon œil la mise en place de la parité, « le seul point positif de la réforme ».

Le candidat du Front de Gauche aspire à « davantage de démocratie de proximité » au Conseil départemental. Le fait que « les gens se sentent abandonnés », qu’ «ils ne se sentent plus écoutés » explique selon lui la montée du Front National.
Pour plus de proximité, Roland Jaouen propose de réunir régulièrement tous les acteurs locaux (élus, techniciens, population, ...) afin de « rapprocher les électeurs des élus, d’impliquer la population (…) afin que ce ne soit pas ceux qui savent qui décident pour les autres ».

S'il est élu au Conseil départemental, Roland Jaouen souhaiterait pourvoir s'investir pour les personnes du 3ème âge.

Interrogé sur la fusion des deux Communautés de communes du pays bigouden, Roland Jaouen indique qu'il y est favorable : « il y a une logique entre Plonéour et Pont-l'Abbé, la fusion permettrait de mutualiser les moyens techniques et administratifs, cela donnerait davantage de forces et de cohérences au territoire ».


En octobre 2013, l’assemblée départementale a émis un avis favorable au redécoupage des cantons, redécoupage élaboré par le ministère de l’Intérieur, en collaboration avec le président du Conseil général et le Préfet du Finistère.
En 2015, le département du Finistère comptera deux fois moins de cantons (27 au lieu de 54) mais autant d'élus, car chaque canton sera représenté à l’assemblée départementale, dans un souci de parité, par un tandem homme/femme.
Suite au redécoupage des cantons, le pays bigouden passera de 3 cantons actuellement à deux en mars 2015.

 
 le 13.02.2015 à 22 h 46 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.