Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Un message d'optimisme pour la pêche
 le 20.02.2015 à 22 h 13 Réagir : Partager :        
 

Ce vendredi 20 février, les élus de la Communauté de communes du pays bigouden sud (CCPBS) ont rencontré Pierre Karleskind, vice-président du Conseil régional chargé de l'Europe, de la mer et du littoral. Cette rencontre sur l'avenir de la filière pêche et des produits de la mer a permis de faire remonter les besoins et les projets d'entreprises auprès du représentant du Conseil régional annonce la CCPBS.

Les élus communautaires ont aussi visité plusieurs entreprises locales : la Conserverie Jean-François Furic (Saint Guénolé), l'Armement bigouden (Guilvinec), AquaB (Lesconil) et Hent Ar Bugale (Loctudy).

Lors de la visite de la conserverie Furic, Pierre Karleskind a longuement détaillé le futur fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP). Ce fond devrait être opérationnel dans un futur proche, et sera cette fois, pour la période 2015-2020, géré en grande partie par la région. En Bretagne, les spécificités de la pêche ne sont pas les mêmes qu’en région PACA avance Pierre Karleskind. La région  aura en charge les mesures d'ordre économique détaille encore Pierre Karleskind : cela concerne les investissements dans les entreprises de pêche, dans les entreprises aquacoles, dans les entreprises de transformation et dans les ports de pêche. En dehors de ce fonds, la puissance publique n'a pas le droit d'intervenir complète le vice-président du Conseil régional.

L'enveloppe globale est de 44 millions d'euros sur la période, contre 27 millions sur la période précédente (2007-2013). Sur ces 44 millions, 8 seront confiés aux pays maritimes. La Bretagne en compte 10. Le vice-président de région assure qu'au niveau de la Cornouaille, le comité de sélection des projets locaux sera composé en majorité d'acteurs professionnels. Les projets devront répondre à des enjeux locaux.

Par contre, le nouveau fonds ne permettra toujours pas d'attribuer des aides à la construction de bateaux neufs. « Bruxelles a estimé que le nombre de bateaux était suffisant par rapport à la ressource » explique Pierre Karleskind.

Néanmoins, l'élu voit l'avenir de la pêche de manière positive. S'il admet qu'« on a connu des années de déclin », le vice-président du Conseil régional précise que, pour éviter la diminution de la flotille, vont être mis en place des dispositifs pour permettre d'améliorer la rentabilité des entreprises de pêche afin de diminuer leurs charges, tout en en améliorant le volet commercialisation.
Pour le vice-président de région, la profession va « rentrer dans des conditions économique nettement plus favorables ». « On arrive au bout de l'hémorragie, on change de logique (…) on va vers l'avenir de la pêche qui sera bien plus intéressant » conclut Pierre Karleskind.

Un message qui se veut très positif. Reste à en faire la preuve dans le milieu de la pêche...

 
 le 20.02.2015 à 22 h 13 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (4)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.