Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « L'image commence à changer »
 le 03.03.2015 à 22 h 38 Réagir : Partager :        
 

Pour la 5ème année consécutive, le lycée professionnel maritime du Guilvinec organise un colloque pour discuter des enjeux de la formation maritime et de l'avenir du métier de marin. En 2014, cet évènement avait réuni 150 personnes.
Ce colloque se déroulera mi mars, « en pleine période de recrutement pour le lycée », comme le rappelle Philipe Bothorel, son directeur, qui précise que « beaucoup de jeunes qui sont en recherche d'orientations. On souhaite les informer au mieux ».

Pour cela, la parole sera donnée aux élèves de l'école, aux professionnels, aux parents, aux enseignants durant une après midi qui se déroulera au Malamok du Guilvinec le jeudi 12 mars. Côté professionnels, Julien Le Brun (33 ans - propriétaire de 4 bateaux) et Jean-Baptiste Goulard (32 ans - propriétaire de 3 bateaux) devraient venir témoigner. Tous deux sont des anciens élèves du lycée maritime. « Ce sont de jeunes patrons pêcheurs, ils viendront témoigner sans polémiques » prévient Philippe Bothorel qui n’hésite pas à faire leur éloge : « ils investissent dans la pêche artisanale, ils recrutent des jeunes qui sortent du lycée, ils dégagent une très belle image de ce métier ». Et le directeur d’insister : « à travers ces réussites qui sont exceptionnelles, cela montre que la pêche va bien, alors qu'on arrête de pleurer, tout va bien à la pêche pour ceux qui s'en donnent la peine ! ».
Julien Le Brun abonde dans le sens du directeur : « on voit que les espèces commencent petit à petit à revenir ». « On arrive dans un futur très prometteur » pense de son côté Jean-Baptiste Goulard. Par contre, Julien Le Brun estime que « pour avoir un avenir serein, on devrait être 10 comme nous ! » (lui et Jean-Baptiste Goulard).

Plusieurs jeunes du lycée prendront eux aussi la parole pour exprimer leur passion de ce métier. Et d'expliquer que pour beaucoup, ils sont passés outre leurs parents qui tentaient de les dissuader. « Rien de mieux qu'un adolescent pour parler aux adolescents » confirme de son côté Julien Le Brun.

Le colloque a vocation à informer les jeunes, et par ricochet à les inciter à rejoindre le métier de marin pêcheur. L'enjeu est de taille, puisque les armements peinent à trouver des marins. A la pêche, le renouvellement des hommes, dont la moyenne d'âge est vieillissante, est une préoccupation majeure des entreprises. Le secteur recrute et pour autant les vocations se font rares. Le métier est victime de préjugés et d'une mauvaise image. Certains parents eux-mêmes hésitent quand leurs enfants se tournent vers le métier de marin et vers la pêche. Mais, Julien Le Brun l'assure, « on voit que l'image commence à changer ».

Pour clôturer le colloque, le champion olympique à la perche Jean Galfione viendra, en invité exceptionnel, apporter son regard sur le métier.

Pratique : Colloque « Je serai marin ! »
Le jeudi 12 mars 2015 de 13h30 à 17h30
Au Malamok - Le Guilvinec
Entrée libre

De gauche à droite : Thomas Goulard, élève au Lycée maritime, Gaëlle Taboré, mère d'élève, Julien Le Brun et Jean-Baptiste Goulard, tous deux armateurs, Stéphanie Roos en charge de la communication du Lycée maritime.

 
 le 03.03.2015 à 22 h 38 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.