Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 1 000 personnes au forum de l'emploi.
 le 18.03.2015 à 21 h 18 Réagir : Partager :        
 

Ce mercredi 18 mars se déroulaient à la Halle Raphalen de Plonéour-Lanvern, les 4ème rencontres de l'emploi organisées par Pôle Emploi. 50 entreprises, une quinzaine d’agences d'intérim étaient présentes tout comme des structures d'insertion comme Mobil Emploi, mais aussi la gendarmerie, l'armée, l'école de formation Klaxon Rouge, la coopérative Chrysalide, ou encore le centre de gestion du Finistère. Au total, ce sont quelques 150 offres d'emplois qui ont été proposées. Ce forum a attiré un millier de personnes, 700 le matin, 300 l’après-midi.

« Et les retours employeurs sont unanimes, ils sont très satisfaits des profils et de la motivation des candidats » se réjouit Nicole Cadiou, directrice de l'agence Pôle Emploi de Pont-l'Abbé.
Seule ombre au tableau, la fréquentation en baisse par rapport à la précédente édition (1 500 personnes en 2014) : il faudra qu'on analyse promet Nicole Cadiou qui estime néanmoins qu’il appartient aussi aux demandeurs d'emploi de savoir saisir les offres.
Les 2 500 demandeurs du pays bigouden avaient tous été avertis de la tenue de ce forum.

« Et ce forum n'a pas que vocation à trouver un emploi. Il permet certes de prendre contact avec un employeur, mais aussi de s'informer. Je prends pour exemple des personnes qui ont découvert sur le stand de l'Hôtel-Dieu, que celui-ci hébergeait une formation d'aide-soignant. Une recherche d'emploi amène parfois à retravailler un projet professionnel » complète Nicole Cadiou.
Le retour positif des employeurs est, selon la directrice de Pôle Emploi, une bonne raison de renouveler ces rencontres de l'emploi en 2016.

 
 le 18.03.2015 à 21 h 18 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.