Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Hôtel-Dieu : un nouvel Ehpad pour 2017
 le 24.03.2015 à 22 h 56 Réagir : Partager :        
 

La nouvelle maison de retraite de l'Hôtel-Dieu va bientôt sortir de terre. Elle sera construite de l’autre côté de la rue du Prat, entre le parking Toussaint Louverture et l’hôpital bigouden (l'esquisse ci-contre est une vue côté de la rue du Prat). Les travaux devraient débuter fin juin. En 2011, l'Hospitalité Saint Thomas de Villeuneuve avait réalisé un audit préalable à la reprise de l'Hôtel-Dieu. Et cet audit avait confirmé la besoin de traiter en priorité la reconstruction de la maison de retraite de l'Hôtel-Dieu, explique Thomas Deroche, directeur de l'établissement de santé bigouden. Aujourd’hui l’Hôtel-Dieu dispose d’un agrément pour 82 places en EHPAD (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), et de 34 lits en USLD (Unité de soins Longue Durée).

Faute de locaux, l’Hôtel-Dieu n’utilise que 57 des 82 places disponibles. Et le bâtiment ne correspond plus aux attentes de maintenant commente Lenaïg Le Roux, cadre de santé. « Aujourd’hui les gens demandent plus d'intimité, plus d'espaces, plus de convivialité pour les familles. Nous devons donc proposer plus de confort et de qualité de vie » explique encore Lenaïg Le Roux. « Ce nouveau bâtiment doit devenir un vrai lieu de vie, pas un séjour d'hospitalisation » insiste de son côté le Docteur Boiteux. Justement, les résidents auront la possibilité d'apporter du petit mobilier dans leur chambre.
« L’enjeu est de répondre à un besoin important du secteur. L'époque est marquée par le vieillissement de la population » explique Thomas Deroche, « la perte d'autonomie et la dépendance génèrent un besoin qui n'est, pour l'instant, pas bien couvert sur le secteur ».

Le but est aussi de « répondre aux besoins de la population », à savoir rester dans le secteur, pour celles et ceux qui ont « un état de santé fragile ». « Nous construisons une vraie maison de retraite avec un niveau de soins et de pathologies plus élevé qu'ailleurs ». « Ce qui nous distingue, ce sont les profils plus difficiles que nous accueillons par rapport aux autres structures », et pour cela du personnel infirmier et aide-soignant y sera présent jour et nuit.
Thomas Deroche rappelle aussi que l'EHPAD et l'hôpital doivent rester des options d’exception (pathologie, isolement familial, aidants familiaux épuisés,...), et que l’objectif est de favoriser le maintien des personnes à domicile.

Un autre enjeu de cette construction : offrir des conditions de travail plus aisées pour les équipes. Aujourd'hui, les 60 à 65 personnes qui travaillent sur l'EHPAD et l'USLD interviennent sur 7 unités réparties sur 3 bâtiments différents. Demain, tout le monde sera regroupé sur le même site, se réjouit Lénaig Le Roux.

La construction va donc débuter fin juin (l'esquisse ci-contre est une vue côté parking Toussaint Louverture). Les travaux de contournement du site ont déjà été réalisés. Le dépôt du permis de construire avait été déposé en mairie de Pont-l'Abbé le 21 juillet 2014. La livraison et l'ouverture au public est prévue en mars 2017.
L’investissement est de 12 600 999 €. Le bailleur social Aiguillon Construction va assurer la maitrise d'ouvrage du projet. Ensuite l'Hôtel-Dieu sera locataire du nouveau bâtiment.
La nouvelle maison de retraite comprendra 116 chambres individuelles de 20,30 m² réparties sur 2 blocs de 3 niveaux. Elle sera reliée au site de l'Hôtel-Dieu par un souterrain pour tout ce concerne les flux logistique (linge, déchets,...), mais aussi pour faciliter l'accès rapide des patients aux consultations, aux imageries médicales,....

L'Hôtel-Dieu promet donc de faire de cette nouvelle maison de retraite « un vrai lieu de vie, où les familles se sentiront mieux », tout en étant au rendez-vous de la médicalisation et des soins.

De gauche à droite : Thomas Deroche, directeur de l'Hôtel-Dieu, Lenaïg Le Roux, cadre de santé et le Docteur Boiteux.

 
 le 24.03.2015 à 22 h 56 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (11)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les + consultés sur l'ensemble des sites
« Pour un dernier barouf d'honneur. »
La scène de spectacle du Malamok, au Guilvinec, va revivre le temps d'un concert de soutien dimanche. Les artistes ont ...
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  Donner des outils et reprendre confiance.
        3  Article  :  30 ans de fidélité absolue au Défi !
        4  Article  :  Défi des ports de pêche. Les enfants aussi !
        5  Article  :  Saint-Jean-Trolimon s'ouvre au Brésil.
        6  Article  :  Gouel Ar Vugale. La relève est assurée !