Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Pour ne jamais oublier.
 le 28.04.2015 à 21 h 32 Réagir : Partager :        
 

Cela fait plus de soixante-dix ans et le travail de mémoire poursuit son oeuvre indispensable : ne pas oublier. Ne pas oublier l'une des plus terribles tragédies de l'histoire de l'humanité. Ne pas oublier que des hommes, des femmes et des enfants ont été déportés et gazés dans des camps nazis. Ne pas oublier que cette réalité-là était le résultat d'une idéologie barbare...

Soixante-dix ans plus tard donc, et comme chaque année dans toutes les communes de France, la mairie de Pont-l'Abbé commémore cette journée nationale du souvenir des victimes de la déportation.

La population avait donc rendez-vous, ce dimanche 26 avril à 10h30, place Benjamin Delessert. Le cortège a démarré vers 10h45 pour rejoindre le monument aux morts au cimetière où Thierry Mavic, maire de Pont-l'Abbé, Michel Canévet, sénateur maire de Plonéour-Lanvern et Sylvain Philippot, conseiller municipal à Pont-l'Abbé ont déposé une gerbe.

Lors de son allocution, Jean Ferey (ci-contre), président de l'Union des Combattants de Bretagne a tout d'abord eu « une pensée pour tous ceux qui ne sont pas rentrés, victimes de la barbarie et de l'oppresseur nazi » avant de poursuivre : « les déportés rappellent pour les avoir vécus à quels désastres conduisent la violence, le mépris de la dignité humaine, le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (…)L'oubli, la banalisation de l'horreur et de la violence, l'instrumentalisation de la peur et du rejet de l'autre sont les dangers qui menacent notre société (…) Cette journée revêtira tout son sens si elle ne se limite pas à la mémoire du passé, mais si elle s'inscrit aussi dans le présent et l'avenir (…) Il appartient aux nouvelles générations d'honorer l'action et les sacrifices des déportés en agissant par le respect de la dignité humaine. »

« Le meilleur hommage que l'on puisse leur rendre, c'est de ne pas oublier leur souffrance, leur terreur, les humiliations » a aussi déclaré Thiery Mavic avant de conclure : « inspirons-nous de leur force, de leur dignité, faisons vivre leur mémoire... »

De gauche à droite : Michel Canévet, sénateur maire de Plonéour-Lanvern, Thierry Mavic, maire de Pont-l'Abbé, Sylvain Philippot, conseiller municipal à Pont-l'Abbé après le dépôt d'une gerbe au monuments aux morts.

 
 le 28.04.2015 à 21 h 32 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.