Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Les commerçants disent Non à Kerganet.
 le 19.05.2015 à 22 h 13 - mis à jour le 19.05.2015 à 22 h 20 Réagir : Partager :        
 

Jeudi, le Schéma de COhérence Territoriale (SCOT) devrait être adopté à Peumerit. En tous cas, après 7 ans d'élaboration, après une enquête publique en avril 2014, les 22 élus du SIOCA représentant le territoire de l'Ouest Cornouaille sont appelés à voter pour ce document qui définit les orientations du territoire sur les 20 ans à venir.

Mais la zone de Kerganet cristallise les tensions. Un nouveau projet, cette fois porté par l'enseigne U, est en cours d'élaboration. A ce projet d'environ 3 000m2, 5 000m² de surfaces commerciales sont aussi annoncées. Alors, l'union des commerçants de Pont-l'Abbé monte au créneau.
Ce mardi 19 mai 2015, ils ont organisé à Pont-l'Abbé une marche pour « mobiliser les personnes du pays bigouden, du Cap Sizun et du pays de Douarnenez » explique Serge Guilloux, le nouveau président des commerçants de Pont-l'Abbé. Environ 250 personnes, principalement des commerçants, ont répondu présents. Et du terre plein de la Madeleine, les opposants au projet de Kerganet se sont rendus à la mairie de Pont-l'Abbé dans le calme.

« C'est un ras le bol sur la densité des grandes surfaces sur le pays bigouden, on est saturé » dénonce Roger Gloaguen, président de GACCO (Groupement des artisans commerçants de Cornouaille Ouest). Didier Guilloux, président d’InterPol, association de commerçants de Lesconil, se dit aussi « concerné par ce projet qui va avoir pour conséquences une désertification des autres zones du sud ouest bigouden ». « L’économie est fragile, je crains que ce projet fasse couler des personnes » avance Roger Gloaguen, pour qui « se mettre à son compte, c’est un projet de vie ».

« L'objectif du rassemblement était aussi d'expliquer à nos élus que c'est le projet de trop » poursuit Serge Guilloux. Une délégation a d'ailleurs été reçue en mairie de Pont-l'Abbé. « On demande à être soutenus par nos élus » réclame Isabelle Ravaud, co-présidente du GACCO qui clame que « soutenir le tissu commercial du centre ville c'est très important ».
« Aujourd'hui, les commerçants ont beaucoup de mal à gagner leur vie » affirme Isabelle Ravaud qui reconnait faire tomber un tabou, avant de conclure, « les élus, on a besoin de leur soutien ». Les commerçants espèrent que les 22 élus du SIOCA auront entendu leur appel. Réponse jeudi à Peumerit.

Dans un entretien, Bruno Jullien, président du Sioca, en charge de l'élaboration du SCOT, indique, qu'après concertation, une proposition pour réduire de moitié la taille commerciale de Kerganet sera faîte jeudi. A lire ici.

 
 le 19.05.2015 à 22 h 13 - mis à jour le 19.05.2015 à 22 h 20 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (9)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.