Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 «S'engager vraiment pour partager.»
 le 11.09.2015 à 23 h 18 - mis à jour le 12.09.2015 à 09 h 26 Réagir : Partager :        
 

Les petits frères des Pauvres sont une association nationale, créée en 1946 par un homme, Arman Marquiset, qui souhaitait aider les personnes âgées démunies. Aujourd'hui, la structure est reconnue d'utilité publique et poursuit l'objectif de départ à savoir accompagner "dans une relation fraternelle des personnes - en priorité de plus de 50 ans - souffrant de solitude, de pauvreté, d'exclusion, de maladies graves." Nombreux sont les équipes de proximité à s'être créées en France, dont une à Pont-l'Abbé (photo ci-contre, DR).

Implantée à Pont-l'Abbé depuis avril 2013

L'équipe locale des petits frères des Pauvres s'est implantée à Pont-l'Abbé en avril 2013, grâce à la volonté d'un homme, Jean-Claude Lebayle. Aujourd'hui, ce sont quinze bénévoles qui se relaient auprès de quinze personnes, en situation de grand isolement, en majorité des femmes, âgées entre 70 et 80 ans. "Elles ne voient personne, à part les infirmières et l'aide à domicile" témoigne Jean-Claude Lebayle. "Nous leur rendons visite, soit à leur domicile soit en maison de retraite et écoutons à la fois leurs joies et leurs misères (...) Parfois, dans certains cas, nous les emmenons en voiture, pour se promener un peu et voir autre chose."

Une équipe de bénévoles qui s'engage dans l'accompagnement

Concrètement, l'équipe pont-l'abbiste est contactée par les professionnels qui travaillent auprès de ces personnes isolées, tels les aides à domicile, les infirmières ou les services sociaux (centre communal d'action social CCAS), plus rarement par la famille qui vit loin. "Il y a quelques jours, j'ai eu trois nouvelles demandes" témoigne encore Jean-Claude Lebayle (ci-contre en photo, DR). L'équipe se réunit alors -" puisque c'est toute l'équipe sui s'engage dans l'accompagnement" - et le planning des visites se met en place. Chaque bénévole offre une heure de son temps par semaine pour aller rendre visite à une personne souligne Jean-Claude Lebayle. Nous nous réunissons tous les mois pour échanger entre nous, non pas pour raconter leur intimité, mais pour travailler entre nous, sur l'écoute, sur les difficultés rencontrées ...."

Des bénévoles formées à l'écoute

Les bénévoles pont-l'abbistes, en grande majorité "des retraités dynamiques" sont aussi, au-delà de cette rencontre mensuelle, invités à se former à raison de deux formations par an, dispensées par des professionnels qui travaillent avec l'association nationale. La prochaine journée de formation et d'intégration des nouveaux bénévoles se déroulera début novembre à Saint-Jean-Trolimon. 

Recruter des bénévoles à Plonéour-Lanvern

Et Jean-Claude Lebayle d'en appeler à de nouveaux bénévoles, pour le haut pays bigouden et particulièrement Plonéour-Lanvern. Une nouvelle antenne des petits frères des Pauvres doit y être créée dans les prochains mois. "La demande est forte" indique Jean-Claude Lebayle. "Nous avons été contactés par les professionnels et les élus" qui espèrent qu'une équipe de bénévoles puisse intervenir à Plonéour-Lanvern. L'appel est donc lancé.


Contact :
Les Petits Frères des Pauvres
Jean-Claude Lebayle
Tél. : 02.98.66.10.92
Courriel : pfp.pontlabbe@petitsfreresdespauvres.fr
Jean-Claude Lebayle et son équipe seront également présents au forum des associations de Pont-l'Abbé ce samedi 12 septembre.

Pour aller plus loin : 
Le site internet Les petits frères des Pauvres, en cliquant ici. 

 
 le 11.09.2015 à 23 h 18 - mis à jour le 12.09.2015 à 09 h 26 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.