Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Revue Cap Caval. Gil Bizien à l'honneur !
 le 03.12.2015 à 23 h 17 - mis à jour le 04.12.2015 à 11 h 12 Réagir : Partager :        
 

Le dernier numéro de la revue bi-annuelle du pays bigouden vient tout juste de sortir de l'imprimerie, tiré à 1 500 exemplaires et promet de beaux moments de lecture pour tous les passionnés de l'histoire locale et du patrimoine, les amoureux du parler bigouden, les inconditionnels des grandes sagas familiales ou encore les amateurs d'art contemporain. Il y en aura donc pour tous les goûts dans le numéro 35 de la revue Cap Caval, le dixième à être édité depuis sa relance en juin 2011 grâce à une fidèle équipe de rédacteurs bénévoles. Un éditorial de Serge Duigou et neuf articles de fond richement illustrés, en plus des rubriques mesk ha mesk ou pêle-mêle et des propositions de lecture et de musique, se partagent les cinquante pages de la revue, dont le dossier central, signé par Annick Fleitour, est consacré à un bien joli portrait de l'artiste bigouden, Gil Bizien (photo de couverture et de une, Tour Carrée au drap rouge, acrylique sur toile format 76x60, 2007).

Les 60 ans du Musée bigouden en édito et un focus sur ses collections

Collant à l'actualité culturelle du pays bigouden, l'édito signé de Serge Duigou - et traduit en breton par Rozenn Tanniou - revient sur les 60 ans du Musée, inauguré le 25 juin 1955. L'historien et conférencier rappelle, qu'au fil des décennies, "le musée s'est affirmé comme un acteur majeur du rayonnement culturel du Pays bigouden." Dans cette continuité, la revue consacre  six pages à l'enrichissement des collections textiles du Musée au cours de l'année 2015, décrit par Solenn Boënnec et illustré par une iconographie particulièrement soignée (ci-contre en photo gilet citadin inspiré des broderies paysannes). "C'est une belle dynamique qui émerge" autour de ces acquisitions témoigne de son côté Annick Fleitour, qui se réjouit de voir de nouvelles pièces, issues tant de la mode bourgeoise que traditionnelle, faire leur entrée au Musée.

L'Histoire avec un grand H et ses traces dans le présent

Autres périodes et autres thématiques liées à l'histoire locale se trouvent dans les articles consacrés aux deux guerres mondiales et aux traces qu'elles ont laissé en pays bigouden. Le premier, signé de Claude Péron, retrace La guerre sous-marine à la pointe de Penmarc'h en 1917-1918, décrivant " de manière très intéressante et singulière" pour Annick Fleitour, "la guerre vécue au quotidien" par les marins à cette époque. Un article là encore richement illustré, tout comme celui d'un collectif de quatre auteurs - Yves Blanchard, Alain Le Berre, Jacques Morvan et Bruno Schavsinski - étant partis à la recherche Des stations de radio-localisation allemandes sous l'Occupation, particulièrement autour des communes de Penmarc'h et de Loctudy. En véritables passionnés, les quatre ingénieurs "ont arpenté la campagne bigoudène et enquêté auprès des riverains" explique Serge Duigou à la recherche du moindre indice de ces installations de radios. 

Un dossier central consacré à l'artiste Gil Bizien

Annick Fleitour signe un long et joli portrait de l'artiste contemporain bigouden Gil Bizien, originaire de Léchiagat, installé tout près de Pont-l'Abbé.  Deux visuels des oeuvres de l'artiste illustrent la première et quatrième page de couverture de la revue. "Derrière la casquette du technicien au Triskell" sourit Annick Fleitour "il y a un artiste avec sa palette" capable de donner vie aux objets qu'il peint."Je connais son travail depuis longtemps, j'avais vu ses oeuvres exposées chez Armelle Le Minor l'an passé dans le cadre d'une carte blanche offerte par les Amis de Bruno Le Floc'h et je souhaitais que nous puissions mettre un artiste contemporain en avant." Gil Bizien lui a donc ouvert les portes de son atelier. "Une découverte" pour Annick Fleitour qui a pris beaucoup de plaisir à échanger avec "un homme talentueux et  modeste" dont les oeuvres sont très vivantes et très colorées, notamment celles du voyage à Cuba (ci-contre Viva Cuba, acrylique sur toile, format 76x60, 2008). 

... Et où il faudrait aussi parler de l'article de Mathieu Glaz, consacré à la saga de la famille Drezen originaire de Plovan qui a réussi dans ...le camembert en Mayenne ; de l'incroyable série Les voleurs de beurre retraçant la sorcellerie en pays bigouden à partir de 1920, un papier du journaliste J. Corcuff paru dans Ouest-Eclair en 1935 ou du Mystère de la Maison Blanche signé par Robert Gouzien concernant les bornes gravées.

Et afin de vraiment tout savoir - avant de l'acheter - les auteurs donnent rendez-vous au public le mercredi 9 décembre prochain, à 20h30 dans la grande salle de la Maison pour Tous de Pont-l'Abbé où chaque rédacteur présentera son sujet en quelques minutes, avant de laisser place à un échange avec l'artiste Gil Bizien qui, pour l'occasion, exposera ses dessins et les proposera à la vente. Un événement original pour la sortie d'une revue qui, à sa manière, contribue à tisser du lien entre habitants d'un même territoire.

 

Pratique :
Présentation de la revue Cap Caval (n°35)
En présence des auteurs et de l'artiste Gil Bizien
Mercredi 9 décembre à 20h30
Grande salle de la Maison pour Tous de Pont-l'Abbé
Entrée gratuite et pot offert.

La revue Cap Caval est disponible (prix 9 €) dans les Maisons de la Presse et sur abonnement auprès de la fédération Startijenn Ar Vro Vigoudenn (tél.: 02.98.87.08.94)

 

 
 le 03.12.2015 à 23 h 17 - mis à jour le 04.12.2015 à 11 h 12 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.