Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Après le livre et le film, voici la BD !
 le 09.12.2015 à 22 h 46 - mis à jour le 10.12.2015 à 09 h 21 Réagir : Partager :        
 

C'est une première. Et il fallait y penser. Le Cheval d'orgueil, l'ouvrage majeur de Pierre-Jakez Hélias (1914-1995) publié en 1975 aux Editions Plon dans la collection Terre humaine - et qui s'est écoulé, du vivant de son auteur, à plus de 2 millions d'exemplaires - vient d'être adapté en bande dessinée. Après le film de Claude Chabrol au titre éponyme en 1980, voici donc la BD de Bertrand Galic et Marc Lizano publiée dans la collection Noctambule des Editions Soleil (ci-contre photo de couverture, © Galic&Lizano/ Editions Soleil, 2015). Sortie prévue dans pile une semaine, le 16 décembre. L'occasion d'un entretien avec le scénariste de la BD, Bertrand Galic, par ailleurs également enseignant en histoire-géo, qui attend avec beaucoup d'impatience, un vrai enthousiasme et un tout léger trac la rencontre avec les lecteurs...

Entretien avec Bertrand Galic.

Qu'est-ce que vous a décidé d'adapter, en bande dessinée, ce monument qu'est Le Cheval d'orgueil de Pierre-Jakez Hélias ?
Les raisons sont diverses et nombreuses. Tout est parti d'une conversation, il y a quatre ans, au festival de la bande dessinée de Loperhet (près de Brest) avec Marc Lizano, invité du salon en tant qu'auteur. Nous avons parlé de bandes dessinées, de la Bretagne dans la bande dessinée ...et au fil de la conversation nous avons trouvé étonnant que le Cheval d'orgueil n'ait jamais été adapté en bande dessinée. Voilà, c'est parti comme ça.. Je dois dire aussi que c'est un livre qui m'a marqué. Je l'ai lu à 17 ou 18 ans et il recèle beaucoup de richesses. C'est le regard d'un enfant sur son monde, son "pays", les gens qui l'entourent...J'ai trouvé le récit de Pierre-Jakez Hélias très imagé. 

Comment avez-vous commencé à travailler concrètement sur ce projet ?
Nous nous sommes mis d'accord avec Marc (Lizano, ndlr) et avons présenté un projet à différents éditeurs. Il fallait aussi contacter les ayants droits pour leur demander leur accord. Nous avons donc rencontré Yves et Claudette Hélias, les enfants de l'auteur. Claudette Hélias nous a reçu à Rennes, nous a raconté beaucoup de choses et nous a rapidement donné son accord. Elle a manifesté de l'enthousiasme et de la bienveillance pour ce projet. Peut-être aussi parce que son propre fils, Malo Kerfriden, est auteur de bandes dessinées....Côté éditeurs, le feeling est très bien passé avec Clotilde Vu, directrice de la collection Noctambule aux Editions Soleil. C'est ainsi que le projet s'est concrétisé.

Et ensuite ?
Ensuite, il a fallu bosser (sourires) ! Et entre la signature du contrat avec la maison d'éditions et la sortie de l'album, il s'est passé trois ans... Il a fallu décortiquer le livre original, effectuer des recherches sur le net, se rendre sur place bien-sûr, à Pouldreuzic, à Penhors et rencontrer des gens, notamment Mannaig Thomas, une spécialiste de l'oeuvre de Pierre Jakez-Hélias (Mannaig Thomas est maître de conférences en littérature de langue bretonne à l'UBO) qui m'a parlé de l'écrivain, mais aussi de son oeil de peintre et de sa poésie...

Comment avez-vous au final structuré cet album ?
Il a fallu tenir compte de beaucoup de choses, notamment du fait qu'il n'y a pas vraiment d'intrigue dans Le Cheval d'orgueil, ni de trame chronologique. Pour structurer l'album, qui fait 136 pages en format roman graphique, nous l'avons "découpé" en six parties qui sont autant de chapitres, chacun ayant un début et une fin. Concernant la chronologie, nous partons du mariage des parents de Pierre-Jakez Hélias en 1913, pour finir en 1936, qui marque le début du Front populaire, des congés payés et l'arrivée des premiers touristes en pays bigouden...

A quel public s'adresse cet album ?
Je crois qu'il est tout public. Les dessins de Marc Lizano sont transgénérationnels et s'adressent donc à tout le monde. Dans l'écriture, il y a des choses difficiles mais qui sont accessibles aux enfants dès 9-10 ans. 

Vous pensez aussi à une traduction en breton ?
Oui, je souhaiterais vraiment que ce livre soit traduit en breton. Je ne suis pas bretonnant et c'est un regret... Nous avons lancé l'idée et il y a des discussions en cours.

Parallèlement à la sortie de l'album, une exposition va se monter ?
En effet, du 15 janvier au 15 février, en partenariat avec l'association Brest en Bulle dont je fais partie, la médiathèque de Landerneau va exposer des planches originales de la bande dessinée et d'autres documents, peu exploités jusqu'ici, concernant Pierre Jakez Hélias. Cette exposition sera itinérante et j'espère qu'elle passera par Pouldreuzic !

Et pour finir, quels sont vos projets ?
J'en ai plusieurs en cours, notamment une sortie prévue en avril 2016 d'un album, co-signé avec Kris et dessiné par Javi Rey intitulé Un maillot pour l'Algérie (éditions Dupuis, collection Aire Libre) qui raconte  la naissance de la première équipe de foot algérienne, équipe du Front de Libération Nationale...

A noter :
Le Cheval d'Orgueil
Librement adapté de l'oeuvre de Pierre-Jakez Hélias
par Betrand Galic & Marc Lizano
Collection Noctambule - Les Editions Soleil
136 pages ; format : 201x283 mm
Sortie le 16 décembre 2015

Extraits de planches : Le Cheval d'Orgueil, © Galic&Lizano/ Editions Soleil, 2015

 
 le 09.12.2015 à 22 h 46 - mis à jour le 10.12.2015 à 09 h 21 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.