Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 On a évité le pire à Saint Guénolé.
 le 08.02.2016 à 21 h 57 - mis à jour le 09.02.2016 à 10 h 40 Réagir : Partager :        
 

« Suite à une série de lames beaucoup plus hautes que les autres, il y a une cuve qui s'est soulevée » explique Yves Le Garrec, président de la coopérative du pays bigouden. On a donc évité le pire ce lundi 8 février sur le port de Saint Guénolé. Le port compte deux cuves de gasoil à proximité immédiate de la mer. Si la première cuve qui a été déplacée était vide, l’autre contient l’équivalent de 120 000 litres de gasoil.

3 camions citernes de la Sobad, société douarneniste, ont été dépêchés pour vider la cuve pleine afin d'éviter tout risque de pollution. « A la prochaine marée montante de 5 heures (du matin ndlr), il aurait été possible que de fortes vagues puissent déplacer la cuve pleine et générer une grande pollution ». Mais pour l'heure, il n'y a aucune pollution.

En mars 2008, une cuve avait déjà été détruite par une tempête. On peut aujourd'hui s’interroger sur leur maintien à cet endroit.
« On a fait la demande pour déplacer notre dépôt. Maintenant on attend » rapporte Yves Le Garrec. « Début mars, on a un rendez-vous avec le Conseil départemental. J'espère qu'on va pouvoir trouver un compromis pour transposer une cuve dans un endroit abrité pour continuer à desservir nos sociétaires ».

 Ci-dessus, une des cuves n'est plus à son emplacement. Photo prise lundi 8 février à 20h30.

Ci-dessus : photo prise mardi 9 février à 9h30

 
 le 08.02.2016 à 21 h 57 - mis à jour le 09.02.2016 à 10 h 40 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (3)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.