Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Jérôme Kerviel gagne aux prud'hommes
 le 07.06.2016 à 21 h 59 - mis à jour le 07.06.2016 à 22 h 24 Réagir : Partager :        
 

Ce mardi 7 juin, Jérôme Kerviel, l'ancien trader bigouden, a obtenu, après jugement du conseil de prud’hommes de Paris, 450 000 euros de la Société Générale, son ancien employeur, pour l’avoir licencié sans « cause réelle ni sérieuse » peut-on apprende sur le site en ligne du quotidien Le Monde.

En 2008, la Société Générale l'avait licencié en lui reprochant une perte record de 4,9 milliards d'euros et d'avoir dissimulé ses positions.

Et selon le quotidien national, le conseil des prudhommes a estimé, "dans un jugement très sévère pour la Société générale, que cette dernière avait connaissance des dépassements par M. Kerviel des limites imposées aux opérations de marché « bien avant » de lui signifier son licenciement le 18 janvier 2008".

C'est déjà ce que nous avait rapporté le loctudyste Christophe Commergnat en avril 2014. Ce dernier, qui a travaillé pendant 20 ans à la Bourse de Paris, affirmait que "les gens qui couvraient Jérôme Kerviel à la Société Générale ne pouvaient pas ignorer ses positions. Les systèmes de risque de la Société Générale sont les meilleurs au monde".
Ce jugement du conseil de prud’hommes de Paris est une première victoire pour Jérôme Kerviel.

"C'est ce qu'on dit depuis le début"

Réaction de René Coupa, président fondateur du comité de soutien historique à Jérôme Kerviel : "Quand j'ai su qu'ils étaient sur la piste du conseil de prud’hommes, là j'ai eu de l'espoir. Je suis ancien représentant du personnel, je connais ce milieu, en général ce sont des gens qui sont corrects, qui sont droits. On voit que la justice habituelle est bridée par les gouvernements car il s'agit d'une affaire d'Etat. Mais maintenant avec les prud’hommes, c'est le point de départ et automatiquement cela va peser sur les prochaines décisions de justice.
Je ne comprends pas bien pourquoi ils ne sont pas allés aux prud’hommes dès le début, c'est des gens qu'on ne peut pas acheter. La preuve. C'est l’évidence, c'est ce qu'on dit depuis le début. Kerviel c'est un bon Bigouden. Le Bigouden est un travailleur sérieux au boulot, et fait ce que le patron lui demande de faire. En bon Bigouden il a fait son boulot, et les autres ont empochés les sous jusqu'à ce qu'ils pouvaient. C'est gros comme une maison.
Maintenant 450 000 euros, ce n'est pas grand chose par rapport au préjudice qu'il a subi,lui et sa mère".

 
 le 07.06.2016 à 21 h 59 - mis à jour le 07.06.2016 à 22 h 24 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (5)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.