Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Trunvel. La station de baguage menacée.
 le 14.06.2016 à 23 h 19 Réagir : Partager :        
 

En baie d'Audierne, au coeur des roselières, la station de baguage des oiseaux migrateurs, situé à Trunvel sur la commune de Tréogat, est en danger par manque de financement. L'association de défense de l'environnement - Bretagne Vivante - a lancé il y a peu une campagne de financement participatif sur internet afin de pouvoir maintenir en état de fonctionnement cette station et permettre à son salarié de continuer à y travailler avec son équipe de bénévoles afin de poursuivre l'étude scientifique de ces oiseaux des marais qui s'intègre également dans une réflexion plus large concernant la gestion du patrimoine naturel. 

Une station unique en France, née en 1988

Cette station, explique Bernard Trébern, membre bénévole de Bretagne Vivante et responsable de sa section locale en pays bigouden, est "unique en France" et a été créée en 1988 par Bruno Bargain qui "l'a porté pendant très longtemps." Depuis 2005, c'est Gaétan Guyot qui en a la charge pendant ses quatre mois d'ouverture, soit du 1er juillet au 31 octobre, période la plus propice pour y observer et baguer les oiseaux migrateurs, essentiellement les phragmites des joncs, la rousserolle effarvatte ou encore le phragmite aquatique, une espèce en danger d'extinction. Salarié de l'association Bretagne Vivante, Gaétan Guyot est chargé d'études, naturaliste et bagueur, travaillant sous l'autorité du Muséum national d'histoire naturelle de Paris.
(Photo ci-contre : Gaétan Guyot en premier plan et Bernard Trébern)

De juillet à octobre, une activité intense à la station 

C'est donc lui et son équipe d'ornithologues, dont certains sont en formation de bagueur, qui tous les jours, de 5 heures du matin à 12h00, installent des filets de 12 mètres de long pour capturer les oiseaux, les transportent à la table de baguage pour les identifier, les baguer, les examiner puis les relâcher (photo ci-contre © Gaétan Guyot). En plein coeur de la migration, indique Gaétan Guyot, ce sont de "250 à 400 oiseaux qui peuvent être bagués dans une matinée." Soit, par an, entre 8 000 à 14 000 individus. Depuis la création de la station, ajoute Bernard Trébern, ce ne sont pas moins de 208 000 oiseaux qui ont été bagués. Une activité scientifique continue depuis 28 ans donc, qui permet à la station de "fournir des indicateurs concernant les tendances à long terme des oiseaux des marais" poursuit Bernard Trébern. Comme par exemple, explique Gaétan Guyot de constater que le pic de migration du phragmite des joncs survient de plus en plus tôt. 

Une campagne de financement participatif

Malgré cet intérêt scientifique évident" lance Bernard Trébern, la station est en danger puisque les financements manquent. Et le bénévole d'expliquer : "le Ministère de l'environnement participait à hauteur de 10 000€ par an au bon fonctionnement de cette station." Depuis trois ans, les réductions budgétaires ont mis fin à cette subvention publique qui a pu être comblée par des programmes européens d'aide qui s'arrêtent également. De fait, pour permettre à la station de poursuivre ses actions, il manque 10 000€. Bretagne Vivante a lancé une campagne de financement participatif intitulée Une bague pour un oiseau, qui a, actuellement, recueilli près de 4 000 €. D'autres sources de financement sont à l'étude, comme le mécénat privé ou encore la sollicitation des deux Communautés de communes du pays bigouden qui n'ont, pour l'heure, pas donné de réponse.

Pour aller plus loin :
Campagne de financement participatif en cliquant ici. 

 
 le 14.06.2016 à 23 h 19 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.