Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 TLPE : Pont-l'Abbé a cédé.
 le 28.06.2016 à 22 h 10 Réagir : Partager :        
 

TLPE sont les 4 initiales de la taxe locale sur les enseignes et publicités extérieures mais aussi le titre d'un feuilleton qui dure depuis 15 mois à Pont-l'Abbé et qui a connu son épilogue ce lundi en bureau municipal. Les élus pont-l'abbistes ont en effet décidé de créer, pour cette taxe, un moratoire de 4 ans, soit jusqu'à la fin du mandat.

« On a rencontré Arnaud Potier (président de l'Association des Entreprises du Pays Bigouden (AEPB) ndlr) à sa demande et on a échangé pour regarder comment travailler ensemble en concertation et non dans le conflit » explique Thierry Mavic, maire de Pont-l'Abbé, joint par téléphone. « Les entreprises ont su porter leur message, à savoir que cette nouvelle taxe est de trop. Et nous sommes arrivés à un compromis pour pouvoir travailler ensemble et devenir partenaire » rapporte pour sa part Valérie Dréau, adjointe en charge de l'économie.

« On n'a pas cédé, nous avons confronté les arguments »

 « Nous sommes satisfaits de cette décision, de cette solution amiable » se réjouit de son côté Arnaud Potier, président de l'AEPB. « Maintenant je pense que Thierry Mavic est soulagé. Dommage qu'il ne nous ait pas entendu avant et qu'il ait fait le forcing. On avait dit qu'on irait jusqu'au bout » indique encore Arnaud Potier précisant qu'il n'y a « ni gagnants, ni perdants » dans cette affaire.
Cette TLPE, qui aurait du rapporter quelques 30 000 euros pas an à la ville, ne sera donc pas appliquée jusqu'à la fin du mandat. « On n'a pas cédé, nous avons confronté les arguments » se défend Thierry Mavic. Précisons tout de même que la réunion entre Arnaud Potier, Thierry Mavic et Valérie Dréau s'est déroulée dimanche en mairie. Si cette dernière explique qu'elle était absente la semaine passée, et qu'il n’a pas été facile de caler un rendez-vous, il ne faut pas omettre que l'AEPB prévoyait de bloquer le conseil municipal de ce mardi soir…

Une charte sur le bon usage des enseignes sur Pont-l'Abbé

Néanmoins, malgré l'énergie dépensé par les uns et les autres, et les tensions occasionnées, cette TLPE aura permis aux artisans et commerçants de la périphérie de se rencontrer. L'association de périphérie créée aura aussi nouée des contacts avec celle des commerçants du centre ville.

Enfin, une commission spécifique entre élus et commerçants devrait être très prochainement mise en place pour « faire avancer une collaboration ». Une charte sur le bon usage des enseignes sur Pont-l'Abbé devraient ainsi être élaborée.

Ce feuilleton TLPE en quelques dates :
Avril 2015 : les commerçants et artisans de périphérie de Pont-l'Abbé reçoivent un courrier leur notifiant qu'ils vont être assujettis à la TLPE
2 juin 2015 : le conseil municipal vote en faveur de cette TLPE
octobre 2015 : création de l'AEPB qui regroupe 38 adhérents
21 mars 2016 : manifestation et occupation de la mairie
22 mars 2016 : intervention au conseil municipal
27 juin 2016 : moratoire sur la TLPE pendant 4 ans

 
 le 28.06.2016 à 22 h 10 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (5)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.