Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 «Destination Pays Bigouden Sud» est née
 le 22.09.2016 à 22 h 44 Réagir : Partager :        
 

Réunis en conseil communautaire ce jeudi 22 septembre, les élus du pays bigouden sud ont voté à l'unanimité la création de la SPL "Destination Pays Bigouden Sud" à compter du 1er janvier 2017.

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) impose que le tourisme devienne, dès le 1er janvier 2017, une compétence obligatoire des communautés de communes.

"Le Pays Bigouden Sud comme destination incontournable"

Et le 23 juin dernier, la communauté de communes du pays bigouden sud(CCPBS) a voté sa stratégie de développement touristique. Cette stratégie a, selon la CCPBS, "pour objectif d'augmenter les retombées économiques pour le territoire et développer les emplois générés par le tourisme, notamment en convertissant chaque ressource du territoire en facteur de développement, et ainsi installer la destination du Pays Bigouden Sud comme destination incontournable".

Pour mettre en oeuvre cette nouvelle compétence et cette stratégie, les élus du pays bigouden sud ont choisi de créer une Société Publique Locale(SPL), qui a pour objet principal les missions classiques d'un Office de tourisme. Cette SPL est une société à actions simplifiées dont le capital social appartient à 100% à des collectivités. Dans le capital de Destination Pays Bigouden Sud, on retrouvera la communauté de communes du pays bigouden sud, ainsi que les 12 communes qui la compose. La SPL aura un capital de 284 982 euros, soit 5 euros par habitant de la CCPBS et 1 euro par habitant pour les communes. « Le statut permet une autonomie complète de la structure, une souplesse de gestion, mais aussi la présence des partenaires socioprofessionnels au sein des instances de gouvernance » détaille Katia Gravot(ci-contre en photo), vice-présidente en charge du tourisme au sein de la CCPBS.

3 représentants des professionnels du secteur du tourisme feront partie des 15 administrateurs de la SPL Destination Pays Bigouden Sud. Les professionnels du tourisme seront également présents, au nombre de 12, dans un conseil d'orientation qui donnera son avis sur les choix qui seront soumis au conseil d'administration de la SPL.

Première conséquence, les 5 Offices de tourisme actuels, à savoir celui du pays de Pont-l'Abbé, du Guilvinec, de Loctudy, de Penmarc'h et de l’Ile-Tudy seront dissous. L'ensemble du personnel actuel des Offices sera embauché par transfert au sein de la nouvelle structure. « Qu'il n'y ait pas de licenciements était une promesse » a tenu à préciser Katia Gravot.

Agnés Lemaître aux commandes


Pour diriger cette nouvelle structure à compter du 1er janvier 2017, la CCPBS a recruté Agnés Lemaître. Précédemment elle occupait le poste de directrice de l'Office de tourisme du Grand Evreux (37 communes), après une expérience de directrice adjointe de l'Office de tourisme de Chartres, où elle avait en charge la promotion à l'étranger. Enfin, autour des années 1998, la future directrice de la SPL «Destination Pays Bigouden Sud» occupait le poste de directrice adjointe de l'Office de Saint Denis (93), ce qui lui permet de faire valoir une expérience dans l'événementiel.

Lors de ce conseil communautaire, les élus ont également voté l'harmonisation de la taxe de séjour sur l'ensemble du territoire du pays bigouden sud pour 2017. La taxe sera désormais perçue au réel, c'est à dire par personne et par nuitée, du 1er janvier au 31 décembre. Le produit de cette taxe, évalué à près de 200 000 euros pour l’année 2017, sera intégralement utilisé pour le développement touristique du territoire.

 
 le 22.09.2016 à 22 h 44 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (7)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.