Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Lézinadou. Fermeture pour 6 mois de travaux.
 le 26.09.2016 à 20 h 51 - mis à jour le 27.09.2016 à 13 h 29 Réagir : Partager :        
 

Jamais deux sans trois. Après les travaux de modernisation des déchèteries de Quélarn à Plobannalec-Lesconil en 2014, puis de Kerbénoën à Combrit en 2015, c'est au tour de Lézinadou à Plomeur de se mettre en conformité. De fait, la déchèterie fermera ses portes ce samedi premier octobre à 17h50 et ce, jusqu'au printemps 2017. Dans cet intervalle, les utilisateurs pourront se rendre soit à la déchèterie de Quélarn, soit à celle de Kerbénoën, où le système des badges sera assoupli pendant la période des travaux. Explications avec Philippe Méhu, vice-président en charge des déchets à la CCPBS et Philippe Stéphan, responsable de la collecte et des déchèteries. (Photo ci-contre : Philippe Stéphan à gauche, aux côtés de Philippe Méhu).

La plus ancienne et plus petite des trois déchèteries du pays bigouden sud

"La déchèterie de Lézinadou est la plus ancienne et la plus petite des trois déchèteries" du pays bigouden sud précise Philippe Méhu. Inaugurée en 1993, elle a une surface actuelle de 3 600m² et collecte un tiers des déchets, soit 6 851 tonnes, malgré sa petite taille. Sa rénovation et modernisation étaient donc devenues indispensables et ce d'autant plus que les normes, concernant notamment la sécurité des usagers, ont évolué. Si Lézinadou est la dernière des trois déchèteries à être entièrement rénovée "alors que l'on parlait déjà de son agrandissement en 2013" rappelle Philippe Méhu, c'est lié à des négociations avec des propriétaires privés jouxtant le terrain de la déchèterie qui n'ont, à l'époque, pas abouties. Finalement, aujourd'hui, ce n'est plus seulement un agrandissement de la déchèterie qui est à l'ordre du jour mais bien toute sa configuration qui va être revue. La déchèterie va "être déconstruite et reconstruite" annonce l'élu.

Déconstruction et reconstruction de la déchèterie

La maîtrise d'ouvrage de ce chantier, qui démarre mercredi 5 octobre et qui doit s'étaler sur six mois, jusqu'en avril 2017 si les conditions météorologiques le permettent, est confiée au bureau d'études Inovadia situé à Quimper qui s'est également chargée de la rénovation de la déchèterie de Kerbénoën à Combrit. Le coût total des travaux est estimé à 710 000 €, dont 42% pris en charge par l'Etat, le Conseil départemental et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Un montant supérieur à celui des travaux à Quélarn (472 802 €) et Kerbénoën (460 000 €) en raison de la première étape de déconstruction de la déchèterie puis de sa reconstruction. Concrètement, il s'agit d'augmenter la surface de Lézinadou de 1 320 m² pour qu'elle avoisine la taille des deux autres déchèteries. Elle s'étalera donc sur 4 885m² au total et sa nouvelle organisation permettra, d'une part,  d'améliorer la sécurité des utilisateurs et des agents, d'autre part de valoriser davantage les déchets.  

Améliorer la sécurité et valoriser davantage les déchets

En modifiant les accès et la circulation à l'intérieur de la déchèterie, "il n'y aura plus de croisement entre les voitures et remorques des usagers et les camions des exploitants" assure Philippe Stéphan, responsable de la collecte et des déchèteries à la CCPBS.  Au niveau des bennes, afin de réduire au maximum le risque de chutes - deux à trois accidents sont à déplorer par an dans les déchèteries - des murets d'une hauteur d'un mètre seront installés. Toujours dans un souci de mise aux normes au niveau de la sécurité, le dépôt des déchets verts et des gravats se fera à l'avenir "dans des quais situés en contrebas de la déchèterie et au sol" annonce Philippe Stéphan et non plus dans les bennes. Enfin, la nouvelle déchèterie de Plomeur permettra de valoriser davantage les déchets en triant mieux les encombrants jusqu'à présent jetés dans la benne "tout-venant." A l'avenir, les encombrants seront séparés en "quatre flux" précise Philippe Stephan, à savoir "le mobilier, le bois, les incinérables et les déchets ultimes (gros déchets non recyclables)." De même, des bâtiments spécifiques seront créés pour collecter les déchets ménagers spéciaux, type pots de peinture, produits d'entretien,... et les déchets d'équipements électriques et électroniques.

Durant la période des travaux, les utilisateurs sont donc invités à se rendre dans les deux autres déchèteries du pays bigouden sud. Et Philippe Stéphan de conclure : "Nous avons attendu fin septembre pour commencer le chantier, une période plus calme. Et nous espérons pouvoir compter sur la patience des utilisateurs." 

Pour aller plus loin :
Le plan de masse de l'avant-projet de la déchèterie en cliquant ici.

Renseignements :
CCPBS au 02 98 87 80 58

 
 le 26.09.2016 à 20 h 51 - mis à jour le 27.09.2016 à 13 h 29 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.