Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Hôtel-Dieu. Ateliers et stand pour informer.
 le 21.11.2016 à 22 h 01 Réagir : Partager :        
 

La semaine de la sécurité des patients (SSP) existe depuis 2011 et a été mise en place par le ministère de la Santé afin de "sensibiliser l’ensemble des publics sur les enjeux de la sécurité des soins" et de favoriser par ailleurs "le dialogue entre patients, usagers et professionnels de santé sur ces sujets." Pour cette sixième édition, la thématique retenue concerne "les événements indésirables associés aux soins" puisque, comme le précise encore le ministère, "toute activité de soins est une activité complexe qui ne peut être dénuée de risques pour le patient."

L'Hôtel-Dieu ouvre ses portes aux usagers, patients et professionnels de santé

Cette semaine nationale, qui est déclinée partout en France, se déroule également au sein de l'Hôtel-Dieu de Pont-l'Abbé qui ouvre ainsi, jusqu'à ce vendredi 25 novembre, ses portes aux usagers, patients et professionnels de santé. Trois axes ont été ciblés par l'hôpital bigouden dans le cadre de cette semaine, à savoir la gestion des risques, travaillée lors d'ateliers réservés aux professionnels de la santé ; le risque infectieux, abordé lors d'un atelier ouvert au public concernant l'hygiène des mains  ; et enfin les droits des patients, expliqués au stand des représentants des usagers qui se tiennent à la disposition du public (voir les horaires ci-desous) dans le hall d'accueil de l'établissement.  L'ensemble de ces ateliers, animations et stand d'informations visent à promouvoir le dialogue entre les professionnels de santé et les usagers concernant la qualité et la sécurité des soins.

L'atelier Hygiène des mains à découvrir mercredi après-midi 

L'atelier Hygiène des mains, animé par Françoise Desmares, infirmière hygiéniste, en charge de la prévention des infections, de la surveillance et de la formation à l'Hôtel-Dieu (ci-dessous en photo) est en ce sens un exemple concret et parlant, qui intéresse tant le public, les usagers que les professionnels de santé. "L'hygiène des mains dans les établissements de santé est à la base du soins" explique Françoise Desmares. "Nous sommes toujours dans la mesure de prévention, afin d'éviter les infections associées aux soins." Le nettoyage des mains se fait avec une solution hydroalcoolique qui a pour avantage, énumère la professionnelle "d'être très efficace très rapidement" sans nécessiter "un point d'eau et des serviettes pour se sécher." Présente dans toutes les chambres de tous les services de l'hôpital, la solution hydroalcoolique est utilisée par les soignants "au moment du soin, au lit du patient" et aussi par les visiteurs qui sont "sensibilisés à ce geste" informe Françoise Desmares. L'objectif de l'atelier n'est donc pas tant de faire découvrir le produit et son efficacité, mais d'évaluer sa propre technique dans l'utilisation du produit. A cet effet, un caisson pédagogique, muni de lampes à rayons ultraviolets permet une auto-évaluation rapide et efficace. Une fois le produit frictionné sur les mains, le participant les plonge dans le caisson et voit d'emblée si ses mains sont parfaitement enduites ou non. La surprise est parfois grande de constater que des petites zones ont été oubliées.... "Je passe régulièrement dans les services pour permettre aux soignants de s'auto-évaluer et j'utilise ce caisson aussi à des moments précis, comme lors de l'accueil de nouveaux salariés" précise Françoise Desmares. Une professionnelle visiblement passionnée par son sujet et qui se tiendra ce mercredi 23 novembre, de 13h30 à 16h30, à la disposition du public dans le hall d'accueil de l'Hôtel-Dieu lors d'un nouvel atelier.

Une rencontre avec les représentants des usagers les mercredi et jeudi après-midis

Le public qui pourra également aller à la rencontre des représentants des usagers de l'Hôtel-Dieu qui tiendront un stand, dans le hall d'accueil, ces mercredi 23 et jeudi 24 novembre, de 13h30 à 16h30. Les trois représentants des usagers ont été désignés par l'Agence Régionale de Santé (ARS), sur proposition d'associations agréées. Leur mandat est de trois ans renouvelables. Actuellement, Florence Tanguy (membre de France Alzheimer 29 ; ci-contre à gauche sur la photo), Marguerite Le Lay (membre de l'UDAF Union Départementale des Associations Familiales ; à droite sur la photo) et Jean Guitot (membre de l'UFC Que Choisir) représentent les usagers de l'hôpital bigouden. "Ce relais entre usagers et direction" comme le précisent Florence Tanguy et Marguerite Le Lay a pour objectif "de faire entendre la voix des usagers et de veiller au respect de leurs droits." Une fois par trimestre, en matinée, les représentants sont présents dans l'établissement de santé pour "recevoir patients, familles et usagers dans la plus grande discrétion" assure Florence Tanguy. "Nous sommes tenus à la confidentialité et nous nous y tenons fermement." La parole des usagers est ensuite portée lors de la commission des usagers (CDU) qui se réunit quatre fois par an, sous la responsabilité du directeur. Neuf personnes y siègent, dont les représentants des usagers, médiateur médecin, médiateur non-médecin, responsable assurance qualité, représentant du personnel. Ces commissions y analysent les résultats des questionnaires de satisfaction, travaillent sur l'amélioration du bien-être du patient ainsi que sur les plaintes éventuelles. "Il n'y a pas de grosses plaintes" souligne Florence Tanguy qui pointe surtout l'incompréhension des patients qui doivent payer la télévision dans les chambres ou encore des difficultés, parfois, dans la communication soignant-soigné.

Pratique :
Semaine Sécurité des Patients
Hôtel-Dieu de Pont-l'Abbé
Hall d'accueil 
Mercredi 23 novembre de 13h30 à 16h30 
Stand des représentants des usagers et atelier Hygiène des mains
Jeudi 24 novembre de 13h30 à 16h30
Stand des représentants des usagers
Entrée libre.

 
 le 21.11.2016 à 22 h 01 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.