Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 «L'invité du salon, c'est la population.»
 le 03.12.2016 à 23 h 50 - mis à jour le 03.12.2016 à 23 h 52 Réagir : Partager :        
 

Le premier salon du livre bigouden, mis sur pied par le collectif d'auteurs des Plumes du Paon, se déroulera le week-end du 10 et 11 décembre prochain au Château de Pont-l'Abbé, juste à côté de la rivière, thème poétique retenu pour cette première édition. Une manifestation culturelle souhaitée et soutenue par la municipalité qui entend ainsi diversifier les animations dans la ville et créer, puis pérenniser une rencontre entre habitants et écrivains autour du goût partagé de la lecture.
(Photo ci-contre (de gauche à droite) Stéphane Le Doaré, maire de Pontl'Abbé, Bernard Le Floch, adjoint en charge de la culture, Brigitte Maillard, membre du collectif des Plumes du Paon, Maryse Chaffron, pour le collectif des bibliothèques du pays bigouden et Jean-Yves Barzic, membre du collectif des Plumes du Paon).

«L'invité du salon, c'est la population.»

Les Plumes du Paon, collectif composé aujourd'hui d'une soixantaine d'auteurs qui résident en pays bigouden et/ou écrivent sur lui, en français et/ou en breton, est né en novembre 2013 de la volonté de quelques uns de se regrouper pour organiser des manifestations en commun. Une véritable "originalité hexagonale" pour Jean-Yves Barzic, auteur membre du collectif qui précise : "nous sommes réunis dans un collectif où chacun apporte sa pierre à l'édifice, qu'il soit romancier, historien ou encore auteur de polar. C'est très différent des maisons d'éditions où chacun est dans son coin." La dynamique du collectif les a conduits à Pont-l'Abbé. "Nous avons eu envie et le désir de partager cette aventure avec la mairie de Pont-l'Abbé" explique Brigitte Maillard, autre auteure membre des Plumes du Paon. Le premier salon du livre bigouden est donc né de cette rencontre, autour d'un objectif partagé : favoriser la relation directe entre écrivains et habitants d'un même territoire. Au fond, sourit Brigitte Maillard, "l'invité du salon, c'est la population."  Un constat partagé par le maire, Stéphane Le Doaré pour lequel ce salon du livre "répond à un besoin et à une attente des habitants (...) Pont-l'Abbé se devait d'avoir ce salon, cette ouverture culturelle." 

28 auteurs,  des expositions, conférences, lecture, sortie et documentaire

Au programme pendant ces deux jours, qui se veulent festifs et conviviaux, la présence de 28 auteurs, sur la soixantaine que compte le collectif des Plumes du Paon, qui se partageront les salles basses du Château pour y accueillir le public. Trois expositions y seront également présentées, à savoir des photographies de Roland Chatain sur le pays bigouden ; des dessins et clichés de Serge Kergoat sur la rivire aux oiseaux ; et les portraits de mots et photos de Michel Suzzarini des Gens de mer et gens de terre. Des rendez-vous rythmeront le week-end. Samedi matin, à 10h30, le documentaire sur le lancement du chalutier l'Ael Retter, construit aux chantiers navals Gléhen en 1989, sera présenté par Robert Gouzien. L'après-midi, après la prestation du bagad Ar Dreizherien à 14h30, deux conférences seront proposées : d'abord celle de Bernard Berrou sur le peintre Jean Bazaine à 15h00, puis celle de Louis Bertholom, à 17h00,  consacrée au chanteur, écrivain et poète breton Glenmor (en remplacement de la conférence d'Alain-Gabriel Monot, annulée). Le dimanche, une sortie oiseaux le long de la rivière sera proposée à 12h30 par Sege Kergoat puis, à 17h00, c'est Roland Bertin, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, qui clôturera le week-end culturel par la lecture de poètes bretons. 

Le concours de textes poétiques sur la rivière a inspiré les plus jeunes

Autre temps fort attendu, la proclamation des résultats du concours de textes poétiques sur le thème de la rivière le samedi à 11h30 lors de l'inauguration du salon. 55 textes ont été reçus, dont ceux de l'école publique Jules Ferry de Pont-l'Abbé. Un ensemble qui constitue un véritable "trésor poétique" selon Brigitte Maillard et souligne l'attachement à ce "site magique de la rivière" qui inspire les auteurs et fait appel à l'imaginaire. Les cinq poèmes primés seront lus samedi et mis en valeur dans la ville. L'ensemble des écrits poétiques seront exposés pendant le temps du salon et pourront, par la suite, poursuivre leur chemin dans les médiathèques et bibliothèques du pays bigouden. 

Une ouverture sur le territoire avec le collectif des bibliothèques et une fête de la lecture

Car le collectif des bibliothèques et médiathèques du pays bigouden est également partie prenante du salon, comme le souligne sa responsable, Maryse Chaffron. Plusieurs rendez-vous avec les auteurs ont été programmés dans quatre bibliothèques participantes (Pont-l'Abbé, Loctudy, Plomeur et Treffiagat-Lechiagat) afin de proposer des temps de lecture et d'échanges autour de leur travail avec les habitants. De même, toujours dans le souci de créer du lien entre les auteurs et le public, une fête de la lecture est proposée vendredi 9 et samedi 10 décembre au Café de la Marine à Pont-l'Abbé avec certains auteurs des Plumes du Paon. 

Pratique :
Salon du livre bigouden
Les Plumes du Paon
Hôtel-de-Ville de Pont-l'Abbé
Samedi 10 et dimanche 11 décembre 2016
de 10h00 à 18h00
Entrée gratuite.

Pour consulter l'ensemble du programme et les auteurs invités, cliquez ici puis là.

Présentation du premier salon du livre avec les élus de Pont-l'Abbé et des membres auteurs du collectif des Plumes du Paon (de gauche à droite) : Robert Gouzien, membre du collectif des Plumes du Paon, Stéphane Le Doaré, maire de Pontl'Abbé, Bernard Le Floch, adjoint en charge de la culture, Brigitte Maillard, membre du collectif des Plumes du Paon, Maryse Chaffron, pour le collectif des bibliothèques du pays bigouden et Jean-Yves Barzic, membre du collectif des Plumes du Paon).

 
 le 03.12.2016 à 23 h 50 - mis à jour le 03.12.2016 à 23 h 52 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.