Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « Réapprendre à se faire plaisir.»
 le 07.12.2016 à 21 h 40 Réagir : Partager :        
 

Comme tous les mercredis matins, sept patients du Service de Soins et de Réadaptation(SSR) diabéto-nutrition de l'Hôtel-Dieu viennent à la piscine communautaire Aquasud pour prendre part à des exercices en milieu aquatique (photo ci-desus), travaillés avec leur professeur d'activité physique adaptée. Ouvert il y a un peu plus d'un un an, ce service a pour objectif général d'amorcer une perte de poids et /ou une meilleure gestion du diabète, tout en aidant les patients à développer des modifications d'habitudes de vie, grâce à une éducation nutritionnelle et une réadaptation à l'effort.

Ainsi, depuis la rentrée 2016, le service bénéficie d'un créneau horaire dans le planning d'Aquasud, de 9h à 9h45 tous les mercredis, afin de proposer aux patients un temps d'activité aquatique. "Cela vient en complément des activités physiques proposés dans la salle de sport du service" détaille le docteur Christophe Ogor, chef du service de diabétologie. "L'activité en piscine permet des mouvements portés par l'eau et il est ainsi plus facile de se déplacer" précise encore le praticien.

L'objectif de ces séances en piscine est multiple : reprendre une activité que les patients ont oubliée, favoriser le renforcement musculaire et apporter bien-être physique et psychologique. "Pendant des années, ils ont connu la restriction, leur handicap a fini par prendre le pas sur tout le reste et là, ils réapprennent à se faire plaisir" précise Arlette Cariou, cadre de santé au service SSR. Selon cette dernière, ces sessions aquatiques connaissent un réel engouement.  A tel point que la mise en place d’un deuxième créneau horaire est envisagée.

150 patients depuis l'ouverture

Depuis son ouverture en septembre 2015, le service SSR a accueilli environ 150 patients. Sur une période de 6 semaines, à raison de deux jours par semaine, la prise en charge est multidisciplinaire avec médecin endocrinologue, infirmière, diététicienne, psychologue, kinésithérapeute et professeur d'activité physique adaptée.
Après ceux de Roscoff et de Rennes, le plateau en Diabéto-Nutrition de Pont-l'Abbé est le troisième du genre en Bretagne.

 
 le 07.12.2016 à 21 h 40 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (2)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.