Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Office de Tourisme : Clap de fin
 le 20.12.2016 à 21 h 57 Réagir : Partager :        
 

«Ensemble, nous venons de décider de fermer définitivement la grille de l'Office de Tourisme du pays de Pont-l'Abbé. » C'est en ces mots que René Cornec, président de l’association Office de Tourisme du pays de Pont-l’Abbé, a clôturé l'assemblée générale ce lundi 19 décembre. Un président (ci-contre en photo aux côtés de Stéphane Le Doaré, maire de Pont-l'Abbé) en place depuis 24 ans et qui a reçu les remerciements des salariés de l'office, du maire de Pont-l'Abbé et de la vice-présidente de la Communauté de communes du pays bigouden sud (CCPBS) en charge du tourisme.

En effet, du fait de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), promulguée en août 2015, les offices de tourisme doivent être transférés, au plus tard au premier janvier 2017, aux intercommunalités. De fait, la CCPBS a fait le choix de mettre en place un office de tourisme communautaire. Le cadre juridique retenu est celui d'une Société Publique Locale (S.P.L). L'association Office de Tourisme du pays de Pont-l'Abbé n’a, dans ce contexte, plus raison d’être et sera dissoute le 31 décembre prochain. L'opération de liquidation devra intervenir au plus tard le 30 juillet 2017.

De 1954 à nos jours

Retour en arrière. La création de l’office de tourisme de Pont-l’Abbé remonte à 1954. A l'époque, il portait le nom de syndicat d'initiative et était étroitement lié à l'ouverture du Musée bigouden. René Cornec a rappelé que l'accueil était assuré à l’époque par l'ouvreuse du musée. La seule activité du syndicat était de donner un conseil de proximité. A partir de 1995, la présence d'estivants hors saison dans les locaux de l'hôtel de ville avait conduit le maire de l'époque à proposer à l’association de prendre son indépendance contre une participation financière et matérielle de la ville. Un salarié avait été recruté, et les premières brochures avaient vu le jour. En 2003, l'office a recruté sa première directrice, en la personne d'Eva Cléret. 13 ans plus tard, l'équipe est composée de six personnes. Ces dernières années, l'Office de Pont-l'Abbé est devenu l'Office du pays de Pont-l'Abbé en intégrant année après année les offices de Plobannalec-Lesconil, Saint –Jean-Trolimon, Combrit St Marine, Plomeur et Tréffiagat-Léchiagat. Une équipe qui peut se réjouir d’avoir permis, notamment, à l’Office d’obtenir, en juin dernier, le label qualité tourisme. De même, avec les communes partenaires, elle a participé au montage du dossier pour l'obtention de l'appellation "commune touristique" pour Pont-l'Abbé et du label "ville surf" pour la Torche.

Environ 200 000 € d'actifs transférés à la SPL

Avec la dissolution de l'office de tourisme, que vont devenir les salariés, le matériel et les actifs ?
Les salariés de l'Office de tourisme du pays de Pont-l'Abbé, comme ceux des autres offices du pays bigouden sud, vont être "repris" par la SPL à compter du 1er janvier 2017. Le matériel sera transféré à la CCPBS et les actifs iront à la SPL. Ces derniers, estimés à environ 200 000€ (le chiffre exact sera connu après clôture définitive des comptes) devrait être affectés à des projets innovants. « C'est de l'argent qui provient des communes et aussi de l'argent qu'on a gagné, je tenais absolument qu'il ne soit pas utilisé en fonctionnement mais affecter au développement des activités de tourisme et à des projets innovants » indique Eva Cléret, directrice de l'office de tourisme du pays de Pont-l'Abbé.

Continuité dans le service

Le personnel de l'ensemble des offices de tourisme (15 personnes) sera repris à compter du 1er janvier 2017 par la SPL. L'office de tourisme située place Gambetta à Pont-l'Abbé restera donc ouvert et continuera à accueillir le public. Même le panneau office de Tourisme sera conservé. Ce qui change c'est que tous les offices et points d'accueil du pays bigouden sud seront regroupés au sein d'une entité.

Agnès Le Maitre, future directrice de la SPL, s’est voulue rassurante en intervenant en fin d'assemblée générale pour réaffirmer que les salariés seraient repris, que les 7 points d'accueil seraient conservés, tout au moins la première année. Elle s'est félicitée de la mise en place d'un site web commun entre le haut pays et le pays bigouden sud. La directrice a aussi évoqué les dossiers à venir, à savoir la stratégie digitale, un travail sur l'identité bigoudène, peut-être aussi la possibilité de travailler hors les murs et d'aller à la rencontre des estivants sur les marchés. Enfin, elle a indiqué que la SPL pourrait également être amenée à gérer des équipements touristiques dans les prochaines années.
Une page se tourne, qui fait place à une autre, au format plus large... dans l'intérêt du pays bigouden.

Ci-dessus, les salariés de l'Office de tourisme de Pont-l'Abbé entourant René Cornec, leur Président.

 
 le 20.12.2016 à 21 h 57 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.