Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Tensions entre Le Doaré et Mavic ?
 le 11.01.2017 à 23 h 00 - mis à jour le 12.01.2017 à 08 h 59 Réagir : Partager :        
 

Ce mercredi soir, au Triskell de Pont-l'Abbé, pour la première cérémonie des voeux à la population du nouveau maire Stéphane Le Doaré, environ 450 personnes s'étaient déplacées, dont l'ensemble des maires du pays bigouden sud, mais aussi Ludovic Jolivet, maire de Quimper, Didier Guillon, candidat Les Républicains à la 7ème circonscription pour ne citer qu'eux. Mais à y regarder de plus près, pas de trace de Thierry Mavic. Interrogé sur l'absence de son actuel adjoint à l'urbanisme et aux travaux - et ancien maire de la commune avant qu'il ne démissionne en juillet dernier - Stéphane Le Doaré n'avait pas d'explications. Selon nos informations, des tensions seraient palpables entre les deux hommes.

Lors de son allocution Stéphane Le Doaré n'a d'ailleurs pas hésité à tacler l'ancien maire, tout comme les précédents. « Cela fait bien longtemps que nous n'avons pas vu de tels investissements à Pont-l'Abbé. Les derniers étaient sous la mandature de Jean Lautrédou, du docteur Bénard ou encore de Bastien Jolivet ». Stéphane Le Doaré n'était pas né lors du mandat du premier, et il avait 9 ans à la fin(1983) du dernier mandat du 2ème.

« Les choix démocratiques des électeurs qui ont suivi ont mené à de l'alternance successive, et qu'on le veuille ou non à une certaine forme d'immobilisme » a poursuivi Stéphane le Doaré. Thierry Mavic, qui a été maire de 2001 à 2008, puis de mars 2014 à juillet 2016 appréciera.

Que s'est-il passé entre les deux hommes ? Difficile de le dire. Selon nos informations, des tensions seraient également apparues lors de la dernière commission urbanisme. L'absence de Thierry Mavic marque t -elle une vraie rupture entre les deux hommes ou simplement une discorde passagère ? Le tacle de Stéphane Le Doaré dans son allocution est pour le moins très clair et traduit la volonté de l'homme politique de s'affranchir de son ancienne tutelle.

Un « sérieux coup d'accélérateur »

Côté réalisations de projets Stéphane Le Doaré a assuré vouloir mettre un « sérieux coup d'accélérateur » : « Oui, nous allons emprunter pour mener à bien nos projets, nous allons endetter la commune dans des proportions raisonnables ». L'élu a ensuite détaillé sa « programmation pluriannuelle des investissements »

-Une première tranche de travaux sera réalisée cette année rue du château, rue Jean-Jacques Rousseau, une partie de la rue du Général de Gaulle et rue des Carmes pour un montant de 400 000 €.
-Le permis de la médiathèque sera déposé dans les prochaines semaines pour une ouverture au public en 2019.
2017 verra aussi la réalisation d'une phase importante dans la rénovation de la salle omnisports, ainsi que l'exécution des travaux attendue à l'église Notre Dame des Carmes, 2017 sera aussi l'année de la municipalisation de Rosquerno.

-2018 verra la suite des travaux à l'école Jules Ferry, le démarrage de la construction de nouveaux services à la gare, d'une caserne de gendarmerie rue Guy Le Garrec, la rénovation des halles et la réhabilitation du parc de loisirs.
-2019 verra le démarrage des travaux de rénovation du centre de secours à la gare, du château, la livraison des services techniques, la création d'un giratoire au niveau de l'EDF route de Quimper et de.... la création de la fameuse passerelle sur la rivière entre les deux rives de Pors Moro.

« Notre projet est travaillé et réfléchi, fruit d'échanges intenses »

« C'est le prix et l'effort à payer pour rattraper le temps perdu » lance le premier magistrat avant d'ajouter : « Notre projet est travaillé et réfléchi, fruit d'échanges intenses et nombreux avec les agents et les services de la ville, un exercice auquel les élus s'étaient insuffisamment prêtés depuis de nombreuses années ».
Stéphane Le Doaré a aussi rappellé son opposition à un supermarché supplémentaire à Kerganet, invitant les deux Communautés de communes du pays bigouden à s'unir pour favoriser l'installation d'une zone à vocation industrielle en lien avec l'économie bleue.

Sur le cinéma, le maire a annoncé avoir saisi récemment le président de la Communauté de communes du pays bigouden sud (CCPBS) pour étudier le projet de portage du projet cinéma à l'échelle communautaire.

Le premier magistrat a conclu son allocution par « L'union fait la force » Faisons nôtre adage. Les prochaines semaines livreront une réponse sur la participation ou pas de Thierry Mavic à cette union. 


A la fin de sa prise de parole, le maire de Pont-l'Abbé a mis à l'honneur le cercle celtique Ar Vro Vigoudenn,  qui a présenté au public son dernier spectace Danse/ contre danse qui lui a valu le récent titre de champion de Bretagne de la confédération War'l Leur. 

 
 le 11.01.2017 à 23 h 00 - mis à jour le 12.01.2017 à 08 h 59 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (4)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.