Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 « Un film extraordinaire et très positif. »
 le 14.02.2017 à 22 h 31 Réagir : Partager :        
 

En partenariat avec l'association Sur un Air de Terre, le cinéma Eckmühl de Penmarc'h projette ce vendredi 17 février, à 21h00, le documentaire Qu'est-ce qu'on attend ? (1h59min. ; sortie en novembre 2016) de la réalisatrice Marie-Monique Robin à qui l'on doit, notamment, le film Le Monde selon Monsanto (108 min. ; diffusé sur Arte en 2008) et moult fois primé. La projection sera suivie d'un débat animé par l'association éco-citoyenne.

Une petite ville alsacienne en transition 

« C'est un film très positif, très fort et extraordinaire » s'enthousiasme Adrien Binet, l'un des cinq co-présidents de l'association Sur un Air de Terre. En charge des projections-débats, il a visionné et donc beaucoup aimé ce documentaire long format (1h59min.) de Marie-Monique Robin qui raconte comment Ungersheim (68), une petite ville d'Alsace de 2 200 habitants, s’est lancée, en 2009, dans la démarche de transition vers l’après-pétrole, en décidant de réduire son empreinte écologique. Une commune, devenue au fil du temps un véritable laboratoire de bonnes idées, et qui fait dire à Rob Hopkins - enseignant britannique en permaculture et père du mouvement des villes en transition - que l’expérience d’Ungersheim est « unique au monde ».
(Photo de tournage ci-contre, © Frantisek Zvardon, M2R Films)

Un programme de transition basé sur l'autonomie

Le film de Marie-Monique Robin a été tourné, sous forme d'une chronique, sur quatre saisons, en 2015. Une année cruciale pour la petite ville  qui a vu l’aboutissement de la quasi totalité du programme de transition qu'elle avait débuté en 2009, dans le cadre d'un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXIe siècle » initié par la municipalité. C'est « l’autonomie » qui est le maître mot du programme et qui vise à relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance au pétrole, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables, et à soutenir l’économie locale grâce à une monnaie complémentaire (le Radis). C'est ainsi, par exemple, que le transport scolaire se fait en charrette tirée par un cheval, aussi utilisée comme utilitaire pour le maraîchage, que la monnaie locale - le radis - permet d'encourager la consommation et la production de proximité ou que l'autonomie alimentaire passe par la relocalisation de la production bio.

Ungersheim a la plus grande centrale photovoltaïque d'Alsace

Autre innovation, en non des moindres, Ungersheim est à l'origine de la plus grande centrale photovoltaïque d'Alsace, installée sur une friche industrielle de quatre hectares en photo ci-contre, © M2RFilms). D’une capacité de 5,3 mégawatts, la centrale fournit aujourd’hui de l’électricité (hors chauffage) pour 10 000 habitants. Parallèlement, la piscine municipale est dotée de panneaux photovoltaïques et, comme sept autres bâtiments municipaux, elle est reliée à un réseau de chauffage au bois alimenté par des plaquettes qui proviennent en partie de l’élagage de la forêt communale.

« Un conte des temps modernes »

Autant d'actions concrètes rendues possibles grâce à l'investissement sans faille de son maire, Jean-Claude Mensch, 70 ans, premier magistrat de sa commune depuis 1989, de son conseil municipal et des habitants de sa ville, dont certains personnages sont les acteurs du film. A l'image de Jean-Sébastien Cuisnier, 31 ans, jeune vétérinaire qui a décidé de changer de métier, parce qu’il ne supportait plus de « vacciner des vaches ou de les bourrer d’antibiotiques ». Il s’est reconverti dans le maraîchage bio et la permaculture. Et il a été recruté par la commune d’Ungersheim pour diriger la Régie agricole municipale, qui constitue avec Les Jardins du Trèfle Rouge l’un des piliers de la filière « De la graine à l’assiette ».  
Un film qui représente, pour sa réalisatrice Marie-Monique Robin, un « conte des temps modernes, qui montre que tout n’est pas perdu et qu’une autre voie est possible ici et maintenant.»


Pratique :
Qu'est-ce qu'on attend ? de Marie-Monique Robin (1h59min. ; novembre 2016)
Cinéma Eckmühl de Penmarc'h
Vendredi 17 février à 21h00
Projection suivie d'un débat avec l'association Sur un Air de Terre
Tarif : plein 6€ ; réduit 5€.

 
 le 14.02.2017 à 22 h 31 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok. Parenthèse poétique au Malamok. Un dispositif pour sensibiliser au breton. Neige d'écume et blanc manteau à St Gué.
 Les + consultés sur l'ensemble des sites
E. Macron en tête presque partout
En pays bigouden, tous les résultats, commune par commune, sont désormais connus. Particularité, Marine Le Pen ....
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  1 000 foyers alimentés grâce au vent.
        3  Article  :  L'opération escargot n'est pas autorisée.
        4  Article  :  Une marche de soutien au Malamok.
        5  Article  :  Parenthèse poétique au Malamok.
        6  Article  :  A l'agenda ce week-end en pays bigouden !