Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 18 postes d'employé(e) de marée à pourvoir
 le 27.02.2017 à 21 h 38 Réagir : Partager :        
 

Face à des difficultés de recrutement dans le domaine du mareyage, l’agence Pôle Emploi de Pont l’Abbé et la Région Bretagne, en partenariat avec 13 entreprises de mareyage du pays bigouden et de Concarneau? organisent une action de formation d’employé(e) de marée filetage et découpe. « Cela fait des années qu'on a du mal à recruter » précise Gaëlle Le Gloanec, de l’entreprise Furic Marée au Guilvinec. Selon elle « le besoin se fait de plus en plus ressentir » du fait de départs en retraite.

18 emplois à pourvoir, recrutement début mars

Pôle Emploi a ainsi recensé tous les besoins des entreprises locales. Ce ne sont pas moins de 13 entreprises de mareyage qui recherchent l'équivalent de 18 employé(e)s de marée, à savoir : Halios, La Houle Marée, Pêcherie des embruns, Pêcherie de St Gué, Pêcherie Les Brisants, Sarl Moulin Loctudy Marée, Sceo Mareyage, Top Atlantique, Saint-Guénolé Mareyage, Socorex, Art Mer, Steir Marée et Furic Marée.
Avec l'appui de la Région Bretagne, Pôle Emploi a ainsi  mis en place une formation en alternance qui débutera le 27 mars et cela jusqu'au 2 juin. Sur les 9 semaines, 4 se dérouleront sous forme de stage en entreprise.

A l'issue de cette formation, assurée par le centre européen de formation continue maritime (CEFCM), les entreprises partenaires de l’opération se sont engagées à proposer un CDD de 6 mois, lequel, si la personne convient, devrait se transformer en CDI.

« Ce métier nécessite de se lever tôt pour commencer à 5h »

Avant d'en arriver là, les personnes intéressées doivent faire acte de candidature auprès du Pôle emploi de Pont-l’Abbé, avant une réunion d'information qui sera alors organisée le 7 mars. Le métier d'employé(e) de marée y sera présenté par les professionnels du mareyage. Suivra une visite de la criée du Guilvinec animée par plusieurs employeurs, ainsi qu'une immersion de 2/3 jours en entreprise avant de passer l'entretien.

« On attend des gens motivés, qui ont envie d'évoluer » avance Gaëlle Le Gloanec. « Ce métier nécessite de se lever tôt pour commencer à 5h » avancent les professionnels. Ces derniers précisent également que « c’est un métier polyvalent qui va de la découpe à l’emballage (…) On est loin de la routine ». Côté rémunération, les nouveaux recrutés débuteront sur la base du smic auquel s'ajoute diverses primes comme celle de salissure.
Lors de cette formation de 9 semaines, les futur(e)s employé(e)s de marée auront le statut de stagiaire et seront rémunéré en conséquence.  

Pour plus de renseignements, prendre contact avec l'agence Pôle Emploi située 24 rue Roger Signor à Pont-l'Abbé.

De gauche à droite : Karim Ghachem, Conseiller régional, référent emploi formation sur le pays de Cornouaille, Gaëlle Le Gloanec de Furic Marée, Marie-Hélène Sturchler de Pôle emploi Pont-l’Abbé, Katell Provost, déléguée territoriale sur le pays de Cornouaille, Yves-Christophe Jégo, directeur adjoint de Pôle emploi Pont-l’Abbé et Marc Lainé de Top Atlantique.

 
 le 27.02.2017 à 21 h 38 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.