Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Quand les ados se découvrent dans la tornade.
 le 03.03.2017 à 23 h 02 - mis à jour le 03.03.2017 à 23 h 03 Réagir : Partager :        
 

Dans le cadre du jumelage qui unit pour la troisième année consécutive le collège Laennec de Pont-l'Abbé, le centre culturel le Triskell et la scène conventionnée jeune public Très Tôt Théâtre (TTT) basée à Quimper, les élèves des classes de quatrième ont travaillé pendant une semaine avec la Compagnie Les Souffleurs Commandos Poétiques. Cette résidence artistique, qui s'est déroulée dans les locaux de l'établissement public, s'est conclue ce vendredi au centre culturel du Triskell, autour du projet  intitulée La Tornade - entresort philosophique porté par les Souffleurs. Un moment fort.

L'objectif de ce jumelage est, rappelle Jérémie Mocquard, responsable médiation spectacles vivants au centre culturel du Triskell, de « permettre aux élèves de quatrième du collège Laennec de découvrir, de vivre et de partager des moments exceptionnels avec des artistes.» Cette année, le projet global portait sur la question de l'identité à l'adolescence. Dans ce cadre, la Compagnie Les Souffleurs a, pendant cinq jours, travaillé avec les élèves autour de la photo - le selfie ou l'autoportrait contemporain - et de l'écriture, en tentant de se définir à partir de deux adjectifs. Les clichés et les mots ont ensuite été photocopiés à 300 000 exemplaires pour le final de ce vendredi.

Sur la scène du Triskell, les milliers de petits papiers se sont envolés, ont virevoltés, poussés par des ventilateurs puissants. Les jeunes élèves étaient invités à déambuler dans cette tornade pour y retrouver leur portrait et leurs mots. Une façon, analyse Jérémie Mocquard, de « se retrouver et de se découvrir.» Une fois sortie de ce manège tourbillonnant, les collégiens étaient invités à s'écrire une carte postale qui leur sera envoyée par Les Souffleurs dans quatre ans, au moment de leur majorité. En attendant, les poètes veilleront sur ce trésor...

 

 
 le 03.03.2017 à 23 h 02 - mis à jour le 03.03.2017 à 23 h 03 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Une marche de soutien au Malamok. Parenthèse poétique au Malamok. Un dispositif pour sensibiliser au breton. Neige d'écume et blanc manteau à St Gué. Quand les ados se découvrent dans la tornade.
 Les + consultés sur l'ensemble des sites
E. Macron en tête presque partout
En pays bigouden, tous les résultats, commune par commune, sont désormais connus. Particularité, Marine Le Pen ....
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  « Nous commençons à être bien connu. »
        3  Article  :  1 000 foyers alimentés grâce au vent.
        4  Article  :  L'opération escargot n'est pas autorisée.
        5  Article  :  Une marche de soutien au Malamok.
        6  Article  :  Parenthèse poétique au Malamok.