Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Sur un Air de Terre repart de plus belle.
 le 19.03.2017 à 22 h 04 - mis à jour le 19.03.2017 à 22 h 05 Réagir : Partager :        
 

Basée à Pont-l'Abbé, l'association éco-citoyenne Sur un Air de Terre vient de traverser une zone de turbulence. Fin décembre, elle a du licencer son animatrice. « Face aux difficultés financières, on lui avait proposé un mi-temps, elle a refusé » détaille Adrien Binet, co-président de l'association. Sur un Air de Terre a alors lancé une offre de recrutement en janvier, et a reçu 15 candidatures. Sonia Jore a été choisi pour occuper ce mi-temps. (Ci-contre en photo de gauche à droite : Adrien Binet, Jean-François Guyavarc'h, Sonia Jore, Colette Rodet).
Arrivée le 21 février, Sonia Jore aura en charge l'animation auprès des scolaires, mais aussi des périscolaires. Titulaire d’un BAFA environnement, puis d'un parcours universitaire dans la mise en valeur du patrimoine, Sonia a le désir de faire de l'enseignement à l'environnement.
« Le poste correspondait à mes attentes et à ce que j'ai pu faire » se réjouit la jeune femme.

L'association est donc repartie affirme Adrien Binet. Et puis le loyer du local situé rue de Kérentrée à Pont-l'Abbé est assuré pour les 12 mois. Grâce à un financement participatif opéré sur la plateforme Ulule, l'association Sur un Air de Terre a récolté 5 000 euros, de quoi couvrir les 4 800 euros de loyers annuel.

Une nouvelle organisation aussi

Face à certains dysfonctionnements, l'association avait sollicité un accompagnement dans le cadre du Dispositif Local d'Accompagnement. Sur un Air de Terre a ainsi pu bénéficier des compétences de la structure "EPOK" entre juillet 2015 et mars 2016. C'est ainsi que l'association a mis en place un fonctionnement qui vise à repartir entre plusieurs personnes les tâches et responsabilités correspondant à la direction de la structure. Sur un Air de Terre compte 5 co-présidents qui sont Adrien Binet, Sonia Voisard, Colette Rodet, François Xavier Lampe et Celia Best.

Interrogé sur le fait de relancer le Festival Eco To Bigoud, Adrien Binet a été clair : « pour le moment c'est non. On participe déjà au festival initié par l'association Ecorces et âmes, et au village alternatif à Combrit. On n'est plus les seuls à vouloir faire ce que proposait Eco To bigoud ».

Pour être complet, l'assemblée générale de l'association aura lieu le 31 mars. Et l'inauguration du local réaménagé est déjà programmée au 8 juillet.

Le local est ouvert au public les mardi et jeudi, le mercredi après-midi et le vendredi de 17 à 19h. A terme, les responsables souhaitent pourvoir ouvrir tous les jours de la semaine.

 
 le 19.03.2017 à 22 h 04 - mis à jour le 19.03.2017 à 22 h 05 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.