Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 L'histoire de la conservation des bâtiments.
 le 18.03.2017 à 21 h 20 - mis à jour le 18.03.2017 à 21 h 22 Réagir : Partager :        
 

Les animations de Kerne Culture se poursuivent. Après la soirée lecture de poèmes et récits de voyage à la crêperie - commerce du Petit St Jean fin février,  Emilie Tanniou, diplômée en histoire, en conservation du patrimoine et en muséologie, donnera ce dimanche, à la salle polyvalente de St-Jean-Trolimon, une conférence sur l'histoire de la conservation des bâtiments du patrimoine. Avec l'objectif de répondre aux questions suivantes : « Depuis quand considère-t-on comme important de conserver les vieux bâtiments ? Conserve-t-on les monuments de la même manière selon les pays ? Quelle est la différence entre conservation et restauration ? Comment a émergé l'idée qu'un monument pouvait avoir une valeur historique et artistique ? »

Evolution du regard porté sur les bâtiments historiques

L'enthousiasme qui anime la jeune guide-conférencière est communicatif lorsqu'elle aborde ce sujet que l'on pourrait penser réservé à des fins connaisseurs et passionnés du patrimoine. Mais le talent d'Emilie Tanniou (ci-contre en photo) consiste à rendre l'Histoire accessible. « Le regard que l'on a aujourd'hui sur les bâtiments est différent de celui du passé » commente la conférencière. « Depuis l'Antiquité, on prenait des éléments des temples en ruines pour les ramener chez soi. Il y a eu un tournant avec la Révolution française et ensuite, dans les autres pays, au XIXème siècle.» Les pays s'affirment alors en tant que nation ; l'intérêt historique et artistique pour le patrimoine se dessine, permettant aux nations d'asseoir ainsi leur puissance. 

Des différences à l'échelle internationale 

C'est de cette évolution que parlera Emilie Tanniou ce dimanche, prenant pour exemple quatre pays, la France, la Belgique, l'Allemagne et le Royaume-Uni. Chaque pays ayant répondu à sa manière à l'idée de la conservation du patrimoine et a son développement au XXème siècle. La conférence abordera enfin l'adoption, en 1972, par l'Unesco, de la convention concernant la protection du patrimoine mondial. « C'est un document de référence pour la restauration des bâtiments » commente Emilie Tanniou qui s'appuiera également sur des exemples locaux pour illustrer son propos.  

 

Pratique :
L'Histoire de la conservation des bâtiments du patrimoine
Conférence d'Emilie Tanniou
Dimanche 19 mars à 17h00
Salle polyvalente
Saint-Jean-Trolimon
Tarif : 5€

Pour aller plus loin :
La page facebook de Kerne Culture en cliquant ici ; courriel à kerneculture@gmail.com

 
 le 18.03.2017 à 21 h 20 - mis à jour le 18.03.2017 à 21 h 22 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.