Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 «Je ne comprends pas.»
 le 24.03.2017 à 22 h 09 Réagir : Partager :        
 

Le ministre de la Défense et président du Conseil régional de Bretagne, le socialiste Jean-Yves Le Drian, a officiellement annoncé ce vendredi, dans un entretien exclusif au quotidien régional Ouest France, son soutien à Emmanuel Macron dans la course à l'élection présidentielle. Un ralliement qui suscite nombre de réactions chez les élus et responsables politiques, à l'image d'Emmanuelle Rasseneur, déléguée PS de la 7e circonscription, soutien de Benoît Hamon, que nous avons contactée dans la journée. La maire de Gourlizon, vice-présidente de la Communauté de communes du haut pays bigouden (CCHPB) et conseillère régionale, répond à nos questions (en photo ci-dessous, DR).

Jean-Yves Le Drian soutient donc Emmanuel Macron. Quelle est votre réaction ?
Ce n'est pas une bonne nouvelle. Je me suis engagée à gauche avec Jean-Yves Le Drian pour les élections régionales. Nous avons fait campagne ensemble, en tant que socialistes. Emmanuel Macron n'est pas socialiste. Il le dit. Son affichage est tout de même marqué à droite. (...) Et Jean-Yves Le Drian se rallie à Emmanuel Macron le même jour que Philippe Douste-Blazy (co-fondateur de l'UMP, ndlr)... Je ne comprends pas.

Dans cet entretien au journal Ouest France, Jean-Yves Le Drian parle du projet de Benoît Hamon comme d'un "projet utopique" qui "ne correspond pas à la réalité des faits et à la capacité à faire." Que répondez-vous ?
Dire que le projet de Benoît Hamon n'est pas réaliste, est un jugement de valeurs qui ne repose pas sur des arguments. Benoît Hamon est entouré et travaille avec une équipe solide, dont, notamment, l'économiste Thomas Piketty. Quant à l'utopie, oui, encore heureux qu'il y ait de l'utopie dans un projet politique ! Il s'agit d'avoir un projet de société, vers lequel nous tendons. Un projet à concrétiser qui parle des solutions pour le partage des richesses, d'écologie,....

Est-ce que, pour vous, le choix de Jean-Yves Le Drian est une trahison ?
Non, je ne dirai pas une trahison, mais ce n'est pas honorable. Il a été soutenu par le PS dans ses campagnes, ses campagnes ont été financées par le parti. Il faut respecter la parole donnée. (....) Après l'élection présidentielle, il faudra que nous nous demandions, au PS, sur quoi nous allons pouvoir nous rassembler. Il faudra clarifier les choses.

Est-ce que le ralliement à Emmanuel Macron est, selon vous, un choix tactique ?
Compte-tenu de la place que prend Emmanuel Macron dans les sondages, l'idée est de dire qu'il faut le soutenir pour barrer la route à Marine Le Pen et au Front National. Mais je rappelle que, dans les sondages, il est aussi précisé que 50% des Français ne savent pas pour qui ils vont voter. Il faut voter en fonction de ses convictions et non par rapport à ce que l'on appelle le vote utile (...) Que chacun vote selon sa conscience (...) Et il reste des élus, en Bretagne notamment, qui pensent qu'une vraie politique de gauche est possible. 

 
 le 24.03.2017 à 22 h 09 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (11)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.