Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Lézinadou, version moderne, inaugurée.
 le 12.04.2017 à 22 h 14 - mis à jour le 13.04.2017 à 22 h 08 Réagir : Partager :        
 

Après six mois de travaux de modernisation et d'extension, la déchèterie de Lézinadou à Plomeur a rouvert ses portes au public lundi 10 avril dernier. La plus ancienne (datant de 1993)  et la plus petite des trois déchèteries du pays bigouden sud a donc fait entièrement peau neuve dans le cadre du programme de modernisation des équipements mis en place par la Communauté de communes du pays bigouden sud (CCPBS). Pour un coût total de 710 000 €, financé pour 42% par l'Etat, le Conseil départemental et l'Ademe, la déchèterie a été totalement détruite, reconstruite et agrandie de 1 320m². Elle répond aujourd'hui, avec ses 4 885 m²,  aux normes nationales, en matière de sécurité, d'un recyclage toujours plus ciblé des déchets et de l'amélioration du service rendu aux utilisateurs. Après la mise en conformité des déchèteries de Quélarn à Plobannalec-Lesconil en 2014, puis de Kerbénoën à Combrit en 2015, Lézinadou clôt donc un calendrier de chantiers conséquents. 

« Un challenge relevé ! »

« Il y a une vraie satisfaction de voir qu'en trois ans de mandat, nous inaugurons une déchèterie par an. Le challenge est relevé et pourtant ce n'était pas si évident » indiquait Philippe Méhu, vice-président en charge des déchets à la CCPBS lors de l'inauguration officielle de la déchèterie ce mercredi 12 avril, devant un parterre d'élus communautaires,  des entreprises ayant oeuvré sur le chantier et des agents en charge des équipements. Les trois déchèteries du pays bigouden sud ont aujourd'hui une configuration similaire poursuivait l'élu, dans l'objectif de trier toujours mieux les déchets, de les valoriser et de les réduire. Pour exemple, la déchèterie de Lézinadou est aujourd'hui équipée d'une benne spécifique pour le mobilier, permettant le recyclage des meubles usagés. Les autres flux concernent le bois, le placoplatre, les incinérables et les encombrants ultimes non valorisables. 
(Photo ci-contre (de gauche à droite) : Philippe Méhu, vice-président en charge des déchets à la CCPBS et Raynald Tanter, président de la CCPBS lors de l'inauguration de la déchèterie)

Une sécurité renforcée et un meilleur service rendu aux usagers

Les bennes ont été renforcés par la pose de murets d'une hauteur d'un mètre afin de réduire les risques de chutes et de renforcer de fait la sécurité des usagers et des agents. Dans ce même souci, le dépôt des déchets verts et gravats, dorénavant en contrebas de la déchèterie, se fait au sol, limitant là encore le risque d'accident. Enfin, fera remarquer un agent, l'utilisateur dispose aujourd'hui de bien plus de place pour manoeuvrer son véhicule équipé d'une remorque. La circulation intérieure a en effet été revue pour assurer sûreté et fluidité. Les agents, précisera Raynald Tanter, président de la CCPBS, « ont été associés dans la définition des besoins et de la disposition des locaux »  afin d'optimiser au mieux le service rendu à la population. 
(Photo ci-contre : les agents des déchèteries et de la collecte du pays bigouden sud)

Premiers retours positifs 

Depuis la réouverture lundi, les premiers retours sont d'ailleurs positifs notent les agents. « Les gens sont ravis. Ils trouvent la déchèterie plus fonctionnelle et spacieuse. Et nous, nous sommes contents également.» 

 

A savoir :
Déchèterie de Lézinadou à Plomeur
Horaires d'ouverture
Du lundi au vendredi : 08h30-11h50 et 14h00-17h50
Samedi : 09h00-11h50 et 14h00-17h50
L'accès n'est pas autorisé aux professionnels le samedi.

Aperçu de la nouvelle déchèterie de Plomeur, inaugurée ce 12 avril 2017 après six mois de travaux de modernisation et d'extension.

 
 le 12.04.2017 à 22 h 14 - mis à jour le 13.04.2017 à 22 h 08 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.