Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Derniers combats pour le Malamok ?
 le 28.04.2017 à 20 h 46 Réagir : Partager :        
 

Les réunions se succèdent à un rythme soutenu autour du centre socioculturel Le Malamok, implanté au Guilvinec et dont les actions concernent trois communes (Le Guilvinec, Tréffiagat-Léchiagat et Plomeur). Le révélateur de l'ultime combat mené pour sauver une structure aux abois ?

Réunion au siège de la CAF à Quimper mardi dernier

Comme annoncé, une réunion s'est tenue mardi dernier, 25 avril, au siège de la caisse d'allocations familiales (CAF) de Quimper, à l'initiative de cette dernière. La CAF étant un des partenaires majeurs du Malamok, lui ayant octroyé son agrément de centre social jusqu'à fin 2017. Selon nos informations, assistaient à cette réunion, outre les responsables de la CAF, les élus des trois communes concernées, des représentants du Conseil départemental et de la direction départementale de la cohésion sociale ainsi que le directeur du Malamok. Peu d'éléments ont filtré depuis, hormis le fait que l'ambiance était « tendue.»

Réunion publique organisée par le collectif d'adhérents du Malamok ce samedi

Les adhérents et le public devraient en savoir davantage ce samedi 29 avril. Le collectif d'adhérents, intitulé Sauvons Le Malamok, déjà à l'origine d'une marche de soutien le week-end dernier entre la mairie du Guilvinec et le centre socioculturel, organise en effet, à 10h30 dans la salle de spectacles de la structure, une réunion publique. Celle-ci a pour but, nous précise un des membres du collectif, joint par téléphone, d'informer les adhérents et le public des « affaires en cours », mais aussi des actions à venir. Il s'agit, ajoute l'adhérent, de poursuivre le combat et de « maintenir la pression » pour sauver le centre socioculturel. Devrait participer à cette réunion publique, informe notre interlocuteur, le directeur du Malamok qui répondra aux questions de la salle. Il devrait notamment informer le public sur le contenu de la réunion de mardi dernier et la présentation du deuxième plan de trésorerie, souhaitée à l'unanimité par les membres du conseil d'administration le 13 avril dernier.

Conseil d'administration extraordinaire mercredi 3 mai 

Enfin, selon nos informations, la vice-présidente du Malamok, Marie-Louise Plouhinec, a convoqué un conseil d'administration extraordinaire le mercredi 3 mai prochain à 20h00 afin de connaître la position officielle des trois mairies quant au devenir du Malamok. Autrement dit, les communes concernées souhaitent-elles, oui ou non, continuer à travailler avec le centre socioculturel, et à le subventionner ?

Pratique :
Réunion publique organisée par le collectif d'adhérents Sauvons Le Malamok
Au centre socioculturel Le Malamok
Samedi 29 avril à 10h30
 


Le groupe scolaire public de Plomeur dans la tourmente.

Le groupe scolaire public de Plomeur est directement touché par la situation actuelle du centre socioculturel. En effet, suite au courrier du bureau du Malamok du 31 mars dernier, informant les parents que les vacances de printemps ne seraient pas assurées par le Ty Malamok « en raison de la situation financière du Malamok », la mairie de Plomeur a pris deux décisions. La première étant de mettre en place un partenariat avec la ville de Pont-l'Abbé et le centre de Rosquerno pour accueillir les enfants pendant les vacances ; la deuxième étant de supprimer les Temps d'Activités Périscolaires (TAP) - animés par des intervenants du Malamok - à compter du mardi 25 avril. Dans un courrier adressé aux parents d'élèves avant le début des vacances de printemps, le maire a précisé « qu'une garderie sera mise en place jusqu'à la fin de l'année scolaire » sans toutefois justifier les raisons de cette décision rapide.

Un courrier adressé au maire

Aujourd'hui, confrontés aux interrogations récurrentes des parents d'élèves sur la remise en place, ou non, des TAP à la rentrée de septembre, les associations de l'école (Amicale laïque, association des parents d'élèves et Div Yezh), les enseignants et le DDEN (délégué départemental de l'éducation nationale) ont écrit au maire de Plomeur. Un courrier qui devait être remis ce vendredi soir, 28 avril, en mairie. Dans cette lettre, que nous avons pu consulter, les signataires demandent au premier magistrat de la commune l'organisation d'une réunion « dans un avenir très proche afin de couper court aux mauvaises informations et ramener la sérénité au sein de l'école.» Le courrier précise en effet : « Nous (...) sommes confrontés quotidiennement au désarroi des familles qui essaient d'obtenir des renseignements fiables en fonction de ce qu'elles entendent de-ci, de-là (...).» Et de poursuivre :« Nous craignons notamment que de nombreuses familles se détournent de notre établissement au profit d'autres écoles, publiques ou privées, auxquelles ne sont pas imposées les mêmes contraintes.» 

 
 le 28.04.2017 à 20 h 46 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.