Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 La FCPE tire la sonnette d'alarme.
 le 05.05.2017 à 22 h 40 Réagir : Partager :        
 

Le conseil local de la FCPE (Fédération des Conseils des Parents d'Elèves) organisait ce vendredi, aux abords du collège Laennec de Pont-l'Abbé, à la sortie des cours, entre 16h00 et 17h00, une distribution de tracts, destinés à informer les parents de la suppression, à la rentrée prochaine, d'un demi-poste de CPE (conseiller principal d'éducation) occupé depuis septembre 2016 par une stagiaire. Qui venait renforcer le travail de la CPE titulaire à plein temps auprès des quelque 916 élèves actuellement scolarisés dans l'établissement bigouden, le plus gros collège de l'académie de Rennes. 

« On sonne l'alarme »

Une situation, annoncée lors du conseil d'administration du collège début avril, et jugée inacceptable par la FCPE, comme le souligne Géraldine Affret, trésorière du conseil local qui distribuait les tracts avec six autres parents d'élèves : « les effectifs pour la rentrée prochaine sont annoncés à la hausse et ce sont 950 élèves qui sont attendus au collège pour la rentrée de septembre. Nous ne pouvons pas admettre qu'un seul poste de CPE suffise pour autant d'élèves.  Nous demandons donc l'attribution d'un deuxième poste, à temps plein, pour septembre 2017. Cela nous paraît tout à fait légitime. » Et la représentante de s'inquiéter : « On sonne l'alarme. Il faut du temps pour accompagner les collégiens, de la disponibilité pour écouter les familles, proposer des animations entre 12h00 et 14h00, participer à instaurer une ambiance sereine dans l'établissement et également encadrer et former les assistants d'éducation.»  Des assistants qui représentent actuellement 9 équivalents temps plein. Le rectorat prévoit d'attribuer un demi-poste en plus pour la rentrée 2017. Ce qui ne répond pas aux besoins d'encadrement, de coordination et d'accompagnement des élèves les plus fragiles fustige la FCPE. Dans ce sens, un courrier sera adressé, demain samedi, au recteur d'académie, avec copie aux élus (députée de la circonscription, conseiller départemental, sénateur-maire et au maire de Pont-l'Abbé). 

Les représentants du personnel enseignant mobilisés également 

Les enseignants, par l'intermédiaire de leurs représentants, s'associent à la démarche de la FCPE (photo ci-contre : devant le collège Laennec, parents d'élèves et enseignants mobilisés ce vendredi 5 mai), comme en témoigne Marie Abiven-Morassi, professeur des SVT : « nous nous associons aux parents d'élèves, et nous en faisons part au recteur dans un courrier (avec copie aux élus, ndlr). L'effectif augmente et on supprime un demi-poste de CPE. Ce n'est pas cohérent. Si nous voulons assurer, dans de bonnes conditions, le suivi des élèves, il faut du personnel supplémentaire.» Dans leur courrier, les enseignants s'interrogent « sur la qualité du service rendu aux usagers, élèves et parents, et notamment auprès des plus fragiles.»

Actions à venir

La FCPE compte poursuivre ses actions de mobilisation et pense à lancer une pétition. Par ailleurs, une motion devrait être déposée au prochain conseil d'administration de l'établissement par les représentants des enseignants. Les représentants de la FCPE départementale devraient quant à eux, lors de leur rencontre avec le recteur début mai, évoquer cette situation. 

Enfin, la FCPE réclame également, dans ce même contexte de hausse des effectifs, un deuxième poste de professeur documentaliste pour la rentrée 2017.

 
 le 05.05.2017 à 22 h 40 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire Voir les commentaires (1)
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les + consultés sur l'ensemble des sites
« Pour un dernier barouf d'honneur. »
La scène de spectacle du Malamok, au Guilvinec, va revivre le temps d'un concert de soutien dimanche. Les artistes ont ...
1                                Cliquez ici
        2  Article  :  Donner des outils et reprendre confiance.
        3  Article  :  30 ans de fidélité absolue au Défi !
        4  Article  :  Défi des ports de pêche. Les enfants aussi !
        5  Article  :  Saint-Jean-Trolimon s'ouvre au Brésil.
        6  Article  :  Gouel Ar Vugale. La relève est assurée !