Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Emploi mareyage. « Le résultat est là. »
 le 02.06.2017 à 22 h 48 Réagir : Partager :        
 

Afin de faire face à la demande d'entreprises de mareyage qui n'arrivaient pas à recruter des employé(e)s de filetage et découpe, l'agence Pôle Emplois de Pont-l'Abbé, avec le soutien de la Région Bretagne et en partenariat avec 13 entreprises locales du secteur, a lancé, en mars dernier, une action de formation ponctuelle, spécifiquement adaptée à ce besoin. Une réunion d'informations a réuni 70 candidats. 14 demandeurs d'emploi, âgés de 20 ans à 52 ans, ont été retenus. Leur formation, débutée le 27 mars, s'est terminée ce vendredi 2 juin. 

Un bilan qui s'avère concluant

Le bilan, dressé conjointement par l'agence Pôle Emploi, le Conseil Régional, le centre européen de formation continue maritime (CEFCM) et les entreprises de mareyage, s'avère concluant. « Le résultat est là » se réjouit Karim Ghachem, conseiller régional, référent emploi formation sur le pays de Cornouaille. La formation de neuf semaines, à la fois pratique (apprentissage du filetage et de la découpe) et théorique (hygiène, reconnaissance des espèces, ...), débouche aujourd'hui sur des embauches d'employé(e)s de marée : neuf en durée déterminée de 6 mois, une autre à durée indéterminée. Ils commenceront la semaine prochaine, le 6 juin, pour la saison. Une façon de rentrer tout de suite dans le vif du sujet. Et de se montrer opérationnel dans les entreprises qui les avaient accueillis en stages d'immersion.

Investissement des entreprises de mareyage

Marie-Hélène Sturchler, de l'agence Pôle emploi de Pont l’Abbé, a rappelé à ce sujet « l'investissement important » des entreprises partenaires, à la fois dans le suivi des stagiaires et dans l'apport de matière première. Des entreprises qui s'étaient également engagées à recruter à la fin de la formation. Un apprentissage qui s'est déroulée dans les locaux du lycée maritime du Guilvinec, un de sept sites de formation continue précise Michèle Nédelec, représentante du CEFCM. Laurent Bon, formateur, a quant à lui loué « l'esprit d'initiative du groupe, sa progression et sa motivation.» La motivation, maître-mot pour ces emplois où il faut être capable de travailler dans le froid et très tôt le matin.

Cette formation ponctuelle qui répondait à un besoin immédiat des entreprises de mareyage du territoire pourrait être reconduite en cas de nouvelle pénurie. La dernière action similaire entreprise par Pôle Emploi datait de 2013.

 

Conseil Régional, centre de formation continue maritime (CEFCM), Pôle Emploi Pont-l'Abbé et entreprises de mareyage du pays bigouden ont permis à cette formation d'employé(e) de marée d'aboutir. 10 contrats ont été signés par les stagiaires. 

 
 le 02.06.2017 à 22 h 48 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.