Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Ecole Sandie Trévien. 20 ans de passion !
 le 05.06.2017 à 10 h 28 Réagir : Partager :        
 

Les plus petites ont tout juste neuf ans, les plus grands - puisqu'il y a jeune homme - en ont dix-sept. Regroupés dans le cursus perfectionnement de l'école, les 37 danseurs se sont tous retrouvés ce week-end, au studio de Pont-l'Abbé, pour répéter un spectacle de fin d'année qui promet de n'être pas tout à fait comme les autres. A l'occasion du vingtième anniversaire de son école, Sandie Trévien reprend en effet les chorégraphies créées depuis le début. Souvenirs émus et jolie ambiance en perspective les 16 et 17 juin prochains au centre culturel le Triskell.

Entretien avec la professeure de danse, Sandie Trévien (ci-dessous en photo lors des répétitions).

Votre école de danse a donc vingt ans. Racontez-nous en les débuts ...
J'ai démarré en septembre 1996 à Pont-l'Abbé, au Shoto- Club de Patrick Roudot, rue Pasteur. Le premier spectacle a été créé en juin 1997, il y donc vingt ans. Au début, il y avait 30 élèves d'inscrits ! Leur nombre a augmenté rapidement par la suite, l'école a pris son envol pour s'établir, aujourd'hui, à 400 danseurs, âgés de 4 à plus de 60 ans puisqu'il existe, depuis trois ans maintenant, un cours de danse classique adulte qui fonctionne très bien.

Comment expliquez-vous cette progression ?
Il y certainement plusieurs raisons. D'abord, les Bigoudens aiment danser (sourire) ! Il y avait donc une réelle demande. Ensuite, je suis la fille d'Annick Coatelen (ancienne danseuse professionnelle puis professeur de danse renommée, notamment à Fouesnant. Elle vit aujourd'hui à Londres, ndlr), cela joué également. Enfin, il y a le bouche-à-oreille....

Quelle est l'évolution la plus marquante en 20 ans d'enseignement de la danse ?
C'est certainement le niveau technique qui a beaucoup évolué. Ce qui est lié au fait que de nombreux élèves ont intégré soit le cursus perfectionnement ou le cursus danse-études. De fait, en prenant deux, trois, voire quatre cours par semaine, les progrès sont importants. Ces danseurs participent également aux stages organisés au studio avec des intervenants extérieurs. Enfin, ils présentent les examens de danse, ceux de la Royal Academy (RAD) ou de la Confédération nationale de danse (CND). A ce sujet, cinq danseuses, âgées de 11 à 17 ans, sont championnes de France cette année ! Nous revenons du concours national qui s'est déroulé à Châlons-en-Champagne en mai avec deux médailles d'or, deux d'argent et deux de bronze !

Certaines de vos élèves poursuivent dans le cursus profesionnel par la suite...
Oui, en effet. Certaines sont sélectionnées en conservatoire, cinq sont devenues professeurs de danse, dix sont aujourd'hui danseuses professionnelles et ...des milliers sont de grandes passionnées de la danse, du spectacle vivant. Elles sont épanouies dans leur passion, et aiment danser. Toutes ne sont d'ailleurs pas dans le cursus perfectionnement. Il y a également le cursus loisirs. 

Les répétitions pour le spectacle des 20 ans s'enchaînent et s'intensifient donc maintenant.
C'est un gros challenge ! Les 37 danseurs vont reprendre une chorégraphie montée il y a quelques années, c'est à dire La Valse des Fleurs, issue du ballet Casse-noisette composé par Tchaïkovski. Et les plus petites de l'époque sont les grandes d'aujourd'hui...
 

Pratique :
Spectacle de danse J'ai vingt ans
Centre culturel Le Triskell de Pont-l'Abbé
Vendredi 16 juin à 20h30 (13€ la place)
Samedi 17 juin à 19h00 pour le spectacle enfants (8€ la place) ; puis à 21h00 (13€ la place ; 16€ pour les deux spectacles du samedi)

Réservations des places :
Mercredi et samedi de 10h00 - 15h00 au studio de danse (7 rue Georges Clemenceau)
Mercredi 14 juin de 10h00 - 12h00 et de 14h00-18h00 au Triskell
Sur place, une heure avant chaque spectacle.

Les 37 danseurs Ty Etoile du cursus perfectionnement, en répétition ce week-end au studio de danse pour La Valse des Fleurs, extrait du ballet Casse-noisette et qui sera présenté au Triskell les 16 et 17 juin.

 
 le 05.06.2017 à 10 h 28 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.