Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Contre le développement du M51
 le 23.01.2010 à 22 h 36 Réagir : Partager :        
 

L'association Sortir du Nucléaire Cornouaille se trouvait ce samedi 23 janvier sur le port du Guilvinec pour manifester son opposition au développement du nouveau missile balistique français, le M51, dont la portée pourrait atteindre 9 000 kilomètres...

Un essai de ce missile était, selon l'association, prévu ce samedi 23 janvier entre 7h35 et 11h40, dans un espace maritime au large des côtes de Penmarc'h. Cette information a été, toujours selon les membres de l'association, vérifiée auprès de trois sources convergentes, dont celle du comité local des pêches du Guilvinec.

Ce tir d'essai, effectué depuis les côtes bretonnes par le sous-marin Le Terrible et supervisé par le centre d'essai de lancement de missile, devait être le premier en conditions réelles.

Le sous-marin Le Terrible devrait rentrer en service actif en 2010 et devrait être directement équipé de ce nouveau missile balistique, le M51. Tous les autres sous marin français devraient à terme être adaptés pour pouvoir recevoir le M51.

Selon l'association Sortir du Nucléaire Cornouaille, ce nouveau missile balistique mer-sol de 56 tonnes, de 12 m de haut et de 2,30 m de diamètre est destiné à recevoir dès 2010, 6 ogives nucléaires d'une puissance de 15KT. Ce missile, qui aurait un rayon d'action de 9000 kilomètres, contre 6000 pour son prédécesseur, donnerait, selon l'association, la possibilité à la France de réaliser des missions d'attaques jusqu'en Chine... 
Les membres de l'association craignent ainsi qu'avec ce nouveau missile, on ne soit plus dans le cadre de la simple dissuasion, mais dans celui de l'attaque. Cette surenchère dans le développement serait alors une violation flagrante du Traité de Non-Prolifération (TNP) qui, au contraire, exige des mesures de diminution du rôle des arsenaux nucléaires.

A 100 jours de l'ouverture de la conférence du traité de non-prolifération, ce tir de missile qui le viole, est une véritable provocation, poursuit l'association.

Par cette manifestation au Guilvinec, les membres de l'association demandent au gouvernement français qu'il respecte le TNP et qu'il s'engage dans un véritable désarmement nucléaire.

Cliquez ici pour découvrir l'interview réalisée ce matin avec Marie Nicolas, membre de l'association Sortir du Nucléaire Cornouaille.

Pour plus d'infos sur cette association, cliquez ici.

 
Cliquer sur les photos pour les agrandir ...
     
 
 le 23.01.2010 à 22 h 36 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.