Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Quand les cygnes meurent au Toul Dour
 le 07.10.2010 à 21 h 03 - mis à jour le 08.10.2010 à 12 h 34 Réagir : Partager :        
 

Le film dure cinq minutes et il fait froid dans le dos. Il a été réalisé, entre août et début octobre de cette année par Yann Trellu, citoyen bigouden et vidéaste, déjà connu pour avoir produit, en 2003, un documentaire intitulé De la source à la mer, projeté à l'époque à Penmarch.

Les images récentes de Yann Trellu ont été tournées au Toul Dour, ce plan d'eau situé entre les communes de Tréméoc et de Plonéour-Lanvern. Le vidéaste y a, au départ, observé la faune et la flore, en août, au moment où, en raison du manque de pluie, la restriction d'eau était annoncée par la préfecture. Il y compte 15 cygnes bien en vie.
Courant septembre, la situation se dégrade, l'aspect de l'eau d'abord note Yann Trellu qui constate aussi rapidement que les cygnes ont changé de comportement, apparaissent affaiblis, ralentis. Les cadavres des animaux blancs sont recensés quelques jours plus tard : 8 au total jonchent la terre autour du plan d'eau. Pour Yann Trellu, le comportement des cygnes et leur mort pourraient être en lien avec une intoxication des animaux par les cyanobactéries, ces organismes microscopiques qui libèrent des toxines dangereuses pour les êtres vivants, dont le cygne, animal particulièrement sensible puisqu'il filtre l'eau à la surface.

L'objectif de Yann Trellu n'est pas de créer une polémique ni d'alarmer les habitants sur la qualité de l'eau qui coule au robinet. Celle-là, dit-il, est traitée et bien traitée. Mais il souhaite informer et interpeller ses concitoyens sur la qualité de l'eau en amont du traitement et sur les conséquences sur les êtres vivants qui y vivent.

Yann Trellu a été rejoint dans ce message d'alerte par l'association S-Eau-S du pays bigouden qui, par l'intermédiaire d'Arlette Le Gouic, souhaite également attirer l'attention de ses concitoyens. Les associations de préservation de l'environnement, précise-t-elle, ne peuvent pas tout. Elle souligne encore qu' à partir du moment où on est informé, comme avec ce film, "on est tous responsables" ... 

Cliquez ici pour visionner l'interview-vidéo de Yann Trellu et d'Arlette Le Gouic au barrage du Moulin Neuf.
 
Ci-dessous la vidéo de Yann Trellu : (cliquez pour visionner)


Pour plus d'infos : http://www.touldour.sitew.com/#Accueil.A

 le 07.10.2010 à 21 h 03 - mis à jour le 08.10.2010 à 12 h 34 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.