Actualités tous les articles...
   Si vous souhaitez recevoir notre lettre d'infos,
merci de renseigner votre email :
      Envoyer
 Le train Birinik de Régis Huiban
 le 27.11.2013 à 23 h 23 - mis à jour le 27.11.2013 à 23 h 28 Réagir : Partager :        
 

C'est une invitation au voyage. Le dernier CD du musicien compositeur Régis Huiban et de ses musiciens *, consacré au train Birinik,  est une bien belle ballade dans le temps. En sept titres, représentant autant de gares et d'arrêts du petit train bigouden à la lenteur légendaire, Régis Huiban parcourt, en musique, ces fragments du passé pour mieux les faire revivre.

Et c'est tout un pan de l'histoire des Bigoudens qui est ainsi mis en lumière : sur ses 18 km de rails, le train Birinik a transporté tant de passagers et de marchandises, de 1907 à 1946, d'une gare à l'autre, démarrant à Pont-l'Abbé, s'arrêtant à Plobannalec, Treffiagat, au Guilvinec, Penmarc'h ou encore Kérity, avant de siffler le terminus à Saint-Gué. Que d'anecdotes restent en mémoire des anciens, qui se souviennent des enfants courant à côté des wagons, les dépassant dans un éclat de rire ou de ces moments, un peu inconfortables où, tassés les uns contre les autres sur les bancs en bois, les voyageurs d'un jour attendaient d'arriver enfin à destination. Ah, il ne fallait pas être pressé à cette époque-là, comme le racontent, aujourd'hui encore, les anciens. 

A l'image, justement, de ces anciens dont il aime entendre les récits, Régis Huiban s'est laissé du temps - 4 ans - pour mûrir ce dernier album. Etape après étape, récoltant les anecdotes, fouillant les archives, discutant avec l'historien Serge Duigou - auteur du livret Quand nous prenions le train Birinik (éditions Ressac) - cheminant avec son compère le guitariste Philippe Gloaguen autour des ambiances musicales, Régis Huiban a composé les sept morceaux du disque, dont les mélodies, invariablement, font voyager et imposent des images. Et quand, par exemple sur le quatrième titre intitulé Guilvinec, les cordes viennent ajouter leur mélodie à celle du Quartet, c'est un très joli métissage qui se forme pour donner, au final, à ces sept morceaux une couleur particulière. 

Mais tenter de "cataloguer" l'album en le rangeant dans la case jazz ou encore musique traditionnelle, ne convient pas au compositeur : Régis Huiban n'aime pas les étiquettes et préfère, volontairement, laisser le flou. A l'image de la couverture du CD, une photo réalisée par un ami, le photographe rennais Jacques Domeau, en 2003 à Tréguennec. Retravaillée, cette dernière donne une image floutée, faisant penser aux derniers tableaux du peintre William Turner, réalisés alors qu'il commençait à perdre la vue. 

L'album, inclassable donc, a été enregistré au début de l'année et est coproduit par la jeune association pont-l'abbiste Musicalisme Be Good qui organise la présentation officielle de l'album ce samedi 30 novembre au Triskell et Bemolproduction qui distribue le CD exclusivement sur le net. Car en effet, après une résidence des musiciens à l'espace culturel de Carnac (Terraqué), c'est au Triskell de Pont-l'Abbé que le Régis Huiban Quartet et ses invités (dont le trio de cordes) jouera, ce samedi, le Train Birinik. L'historien Serge Duigou, qui a contribué à la réalisation du petit livret explicatif du CD, sera également, par moments, présent sur scène.

Une belle soirée en perspective, qui siffle le début d'une nouvelle et jolie aventure pour le groupe et mettra en lumière un artiste talentueux qui travaille comme un artisan, au sens le plus noble du terme : un indéniable savoir-faire mis ensuite au service des autres. 

 

*Le Régis Huiban Quartet est une formation musicale, composée de quatre musiciens : Régis Huiban (accordéon, voix), Philippe Gloaguen (guitares), Julien Le Mentec (contrebasse) et Loïc Larnicol (Batterie).

 

Pratique :
Présentation officielle de l'album Train Birinik
Régis Huiban Quartet et invités 
Samedi 30 novembre 2013 à 20h15
Au Triskell de Pont-l'Abbé
Suivi d'un Fest-Noz à partir de 22h00
Tarif : 12 € le concert ; 5 € le fest-noz seul.
Gratuit moins de 12 ans.

En parallèle, une exposition consacrée au Train Birinik, réalisée par l’espace Terraqué de Carnac, sera visible dans le hall du Triskell.

Pour aller plus loin :
Le site internet de Régis Huiban, en cliquant ici
Pour commander le CD,  cliquez ici. 

 
Cliquer sur les photos pour les agrandir ...
     
 
 le 27.11.2013 à 23 h 23 - mis à jour le 27.11.2013 à 23 h 28 Réagir : Partager :        
 Laissez un commentaire
Rédiger un commentaire ici...


Suivez-nous sur Facebook

 Les dernières vidéos...
Le Malamok est mort. 1er-Mai. « Faire barrage à l'extrême droite.» Les adhérents maintiennent la pression. Bernard Berrou, un passager dans la baie. Une marche de soutien au Malamok.